AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L' imprévue [fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: L' imprévue [fini]   Dim 17 Fév - 2:40

    Des craquements de branche résonnèrent dans la forêt, la lisière était bien loin, le jour n’existait pas à cet endroit, d’ailleurs même la vie ne semblait pas exister ici, pourtant il y’en avait, des êtres qui se tapissaient dans l’ombre, le regard orienté sur celui ou celle qui s'aventurait dans leur territoire, ce jour là c’était un homme qui c’était introduit chez eux, il sentait les regards froids se poser sur lui, contre toute attente rien ne lui arriva, les êtres de la forêt se contenté de le regarder, ils l’avaient déjà vu, surtout les nuits ou la lune montrait ça belle forme ronde qui empoisonnait la vie de cette homme qui marchait d’un pas vif, baguette en main, une faible lumière au bout, l’intrus avez la démarche rapide, quelqu’un de pressé a première vue ou bien quelqu’un en colère, qui voulait se retirer des endroits peuplé.

    Il était toujours fusillé par les regards des créatures, cachés derrière les buissons, entre les arbres, seul leur deux billes noir qui leur servaient pour voir était visible, cependant ils n’étaient pas discret, il faisait trop de bruit avec leur sabots, l’homme s’arrêta devant un plan de racine qui construisait un mur, semblant caché quelque chose ;


    " Filicorne ! Ou est il ? "

    S’exclama Remus, le souffle presque coupé, soudain un bruissement de feuille résonna, des bruits de sabots retentir, derrière s’éleva un centaure imposant, une chevelure noir comme la nuit, tout comme la couleur de ses yeux, il tenait dans ça main un arc, sur le torse une cicatrice, le centaure s’interposa entre Lupin et le mur de racine qui grouillait comme des vers ;

    " Qui est il ? Et pourquoi est il ainsi ? "
    " Pas le temps…montre le moi ! Je n’ai pas le temps à ses questions Filicorne ! "
    " J’insiste ! "

    Remus soupira, voyant que le centaure ne démordrait pas, et il était inutile de tenir tête à ces créatures, ils étaient têtu, de plus il ne fallait pas fâcher un centaure, surtout quand ce dernier est sur son territoire.

    " Te dire qui il est ne t'apportera rien de plus ! Il a besoins d’être soigné ! Il n’est pas dangereux je te le garantie ! Dépêche toi ! "

    Le centaure souffla, et regarda Remus de haut, puis il arma son arc d’une flèche qu’il pointa au ciel, soudain la flèche partit, fouettant l’air comme une balle de fusil, une branche tomba et un faisceau de lumière apparue, éclairant les racines qui se mirent à bouger, repartant dans le sol dans un grouillement sonore ; les filets du diables. Une fois le mur de racine détruit, la chose caché apparue, une masse était allongée au sol, toute tremblante, l’ombre cachait ce corps. Le centaure regarda la silhouette, d’un regard non amical ;

    " Que lui est il arrivé ? "

    Demanda la créature, Remus se précipita vers le corps, et éclaira les lieux avec ça baguette, cette fois la lumière s’amplifia, découvrant le corps d’un adolescent au visage couvert de griffures, les épaules portaient des brûlures assez grave, les vêtements étaient en lambeau, torse nu, des espèces de coupures sanglantes, le jeune homme gémissait discrètement, Remus constata l’état de l’adolescent, qui était mauvais ;

    " Filicorne apporte de l’eau s’il te plaît ! Il est risqué de le transporter ainsi ! "

    La créature répliqua un soupire, pas très content de ne pas avoir reçu de réponse à ça question, cependant il partit vers le point d’eau le plus proche. Pendant ce temps Remus agita ça baguette, un chien loup argenté sortit de l’extrémité et partit telle une fusée dans les profondeurs de la forêt, Remus regarda l’endroit par où était partit le centaure.

    " Filicorne dépêche toi ! "

    Chuchota t-il, puis il regarda le jeune blessé, il remarqua quatre petits trous sanglants sur son bras droit, les yeux larmoyant de l’enfant montrait ça douleur, Remus détacha ça cape et le couvrit calmant les tremblements dû certainement au froid qu’il faisait dans ce lieu plongé dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 25
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Dim 2 Mar - 16:17

ça y'est j'ia retrouvé mon inspI je crois et je t'ai répondu Wink

    -Dépêche toi mon garçon !
    -J’arrive professeur…
    -Passe par là. IL ne faut pas qu’on te voie…
    -Je sais, je connais la routine…
    Il était déjà bien tard le soir, le soleil commençait à disparaître et la lune, pleine bien sûre, n’allait pas tarder à montrer sa tête…Nathanaël savait que ce soir il allait souffrir, que ce soir il allait avoir très mal et que le lendemain mâtin, il risquait d’être méconnaissable…IL avait peur, très peur…Parce que pour la première fois depuis bien longtemps il n’avait pas eut sa potion tue loup…Aeron Lordrux, le professeur de Potion étant absent personne à Poudlard n’avait la capacité d’en fabriquer une ainsi donc…Nathanaël pour la première fois depuis bien longtemps allait se retrouver monstre ce soir et il espérait vraiment que chez Lui, son père aurait la potion parce que vu la nuit qui s’annonçait, les effets de la pleine lune allaient être très fort…
    -Dépêchez vous un peu, Lupin, je ne tiens pas à être manger !
    -J’arrive Professeur, j’arrive.
    -Allez entrez là de dans, vous connaissez le chemin, bon vent, votre père viendra vous chercher demain mâtin.
    Nathanaël commençait déjà à avoir des courbatures, l’intérieur de son corps se changeait déjà et dans même pas une demis heure, il serait un monstre. IL soupira, remercia le professeur et s’engouffra dans le passage. A quatre patte, il remonta alors l’allée, priant pour que le professeur n’oublie de remettre le saule cogneur en action sinon il pourrait sortir et ce serait extrêmement dangereux…IL monta encore et encore plus haut et au plus il montait au plus il avait mal et au plus il sentait son cœur l’abandonner pour devenir l’autre lui…IL arriva enfin en haut, dans le pièce…IL avait mal, il souffrait, ses os changeaient de forme, il sentait son nez s’allonger…Il luttait et luttait encore mais rien n’y faisait, baigné dans l’obscurité de la pièce il du s’appuyer sur le mur pour ne pas tomber sous la douleur et alors enfin la pleine lune était à son sommet et enfin Nathanaël Hurla…Le loup en lui avait gagné et à nouveau pour cette nuit, il serait le monstre sanguinaire…La transformation avait commencé et voilà des poils lui poussaient sur le dos, ses yeux se raptécissait, ses membres aussi…Il était loup…IL n’y avait plus de Nathanaël dans son cœur mais juste la bête…ET à nouveau il hurla à en effrayer la mort elle-même…Il avait besoin de sang, il avait besoin de nourriture, de mordre et il tournait en rond sur lui-même jusqu’à se mordre, se déchirer, se couper lui-même et suite aux cris de rage de l’animal vinrent les cris de douleur…Tournant en rond dans la pièce, il finit par se cogner contre la porte qui s’ouvrit…Il sortit alors dehors dans le tunnel et se dirigea vers la sortie…Le professeur n’avait pas refait bouger l’arbre et le loup se retrouva dans la forêt interdite…

    Nathanaël avait mal. Il était étendu là, par terre sur des branchages et des feuillages. IL saignait de partout, avait la peau déchirée à plein d’endroit…Il souffrait le martyr et un léger gémissement lui traversa les oreilles lorsqu’il distingua une silhouette penchée sur lui. Une voix parvint à ses oreilles, le détachant encore un peu plus de l’esprit du monstre qu’il avait été ce soir...Dieu ce qu’il avait mal. Ses pupilles reprenaient peu à peu une forme normal et il réussi enfin à reconnaître la personne penchée sur lui…Il s’agissait de Rémus Lupin, son père…Nathanaël soulagé essaya de sourire mais un gémissement sortit de sa bouche et alors là…Il réussi à murmurer d’une voix faible :

    -Papa ?

_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.top-forum.net
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Lun 3 Mar - 4:13

Remus entendit la voix de son fils, et oui ! C’était lui qui agonissait depuis plusieurs minutes derrière un filet du diable, mais qu’est qu’il avait pu lui arriver, une chance que Remus avait Filicorne comme connaissance, ce dernier était un très bon centaure , quelqu’un qui était différent des autres de son espèce.

"Oui ! Moi ! Ne bouge pas Nath’ ! On va te sortir de là ! "

Soudain, des bruits de trot résonnèrent et le centaure surgit d’un buisson, avec une espèce de poche qui était remplie d’eau, le centaure s’accroupie et fit boire Nathanaël. Remus regarda les blessures que ce dernier avait, mais d’où sortait il ? D’ailleurs il n’aurait jamais du se retrouvé ici.

" Il faut l’emmener ! "

Proposa Filicorne, qui regardait avec ses yeux couleur bronze le visage du jeune sorcier. La créature n’avait pas faux, il fallait l’emmener de suite à l’infirmerie, mais Remus avait prit soin d’envoyer un patronus pour prévenir le professeur Foley, celui qui accompagnait Nathanaël tout les soirs de pleine lune, ce prof’ la était un bon amis à Remus, d’ailleurs c’était le seul à savoir que le père et le fils était lycanthrope.
" J’ai prévenue quelqu’un déjà ! Il ne va pas tarder ! On ne peut pas se risquer à le transporter dans cet état là ! Merci Filicorne ! Mais où la tu trouvé ? "

Le centaure se releva, et fit un signe de tête a Remus, puis observa Nathanaël à nouveau, puis se lança ;
"Il était dans notre territoire ! Inconscient ! Mais d’après les étranges traces de pas…il revenait de bien plus loin ! Dés que je l’ai vu ! Je vous ait avertit comme dans mon habitude Remus ! Mais qui est il ? Tu me dois cette réponse tout de même ! "

Remus regarda le centaure, c’était vrai, il lui devait bien ça, après tout si Nath’ était encore envie c’était grâce à lui. Il fit pousser une épaisse couche de mousse sous la tête de son fiston pour que ce dernier puisse être dans un minimum de confort, puis il se leva et répondit à Filicorne ;

" C’est mon fils ! Et comme tu as du le deviner ! Il a hérité de même problème que moi ! Normalement il aurait dû se trouver dans la cabane hurlante ! Mais apparemment le loup en a décidé autrement ! De plus que la transformation était très douloureuse hier soir ! "

Filicorne s’apprêta à répondre quand des bruits de pas annoncèrent l'arrivée du Professeur Foley, accompagné de l’infirmière, qui poussa un petit cris en constatant l’état de Nath’. Remus se tourna face à Foley qui semblait embarrassé ;

" Remus je sais pas quoi dire ! Je…le saule ! J’ai complètement…"

" Ne t’en fais pas ! Je t’en veux pas ! Il est en vie ! Mal en point mais en vie ! C’est déjà très sympa de ta part que tu accepte de l’accompagne à la cabane ! "

"C’est normal Remus ! Mais… "

Filicorne lança un regard noir à Foley, puis il regarda l’infirmière déballer son matériel, elle sortit toute une sorte de flacon et fit ingurgité au jeune sorcier un liquide de couleur jaune, qui sentait l’alcool ménagé. D’un coup de baguette, elle enroulant des bandage à chaque plaie que Nath’ avait sur le corps.

" Voilà ! J’ai fait le maximum ! Il faut qu’il reste quelques minutes sur place temps que la potion retire ses sens pour la douleur ! Après on pourra le transporter à l’infirmerie ! Cependant c’était juste temps que j’arrive ! Qu’est qu’il lui est arrivé ? C’est la première fois que je vois ça ! Deux côtes cassé ! D’importante plaie au bras et aux jambes ! Et des griffures ! "

Remus s’accroupie auprès de Nath’ et passa une main sur son front, puis le professeur Foley éloigna l’infirmière remplaçante en lui racontant un mensonge, pour qu’elle ne puisse douter de la moindre chose, il était inutile qu’une personne supplémentaire sache le problème du jeune lycanthrope, surtout à une infirmière inconnue. Filicorne resta devant le fils Lupin.

" Sa me rappel des souvenirs ! "

Remus fit un sourire, puis su ou voulait en venir le centaure, car lui aussi c’était retrouvé à la place de son fils, sauf qu’il devait être un peu plus jeune, c’était un centaure qu’il l’avait sauvé aussi, c’était le père de Filicorne, c’était comme ça qu’il avait fait connaissance.

"Oui ! C’est vrai ! Mais je n’étais pas autant blessé ! "

Il posa son regard sur les yeux de son fils, il n’imaginait même pas la douleur qu’il avait ressentit, et qu’il continuait d’endurer, Remus se demanda bien comment il c’était fait cela, des créatures sûrement, ce serait pas étonnant, les profondeurs de la forêt regorgeait d’ êtres aussi dangereux les une des autres.

"Nath’ ? Tu m’entends ? Tu te souviens de quelque chose ? "

Tenta t-il, pensant déjà que les chances étaient maigres que le serdaigle se souvienne de ça nuit passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 25
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Dim 9 Mar - 13:08

[se serait bien que quand ce sujet sera fini on fasse un sujet à l'infirmerie ou toute la famille viendra me voiiir Very Happy

    La souffrance était quelque chose de tellement relatif, tellement différente selon les être humain, qu’il était impossible d’en définir la puissance et la nature exact…Il était impossible d’y mettre un maxima et d’y mettre un minima tout dépendant de la capacité de chaqu’un à supporter la souffrance et elle dépendait aussi beaucoup du psychologique beaucoup arrivait à la ressentir beaucoup moins forte rien qu’en s’auto convaincant qu’ils n’avaient pas mal, tout cela était vraiment tellement relatif…Quelqu’un pouvait se sentir mourir pour une foulure tandis que d’autres pouvaient passer au dessus sans rien dire, c’était vraiment tellement relatif et particulier, propre à chaqu’un que personne pouvait se vanter d’être capable de mettre un mot universelle dessus…
    Et pourtant, Nathanaël ainsi couché sur le sol glacial de la forêt interdit, le corps en sang, la peau déchirée de partout, certains membres foulés et cassé n’avait d’autre choix que de dire qu’il avait mal…Très mal, extrêmement mal jamais de sa vie il n’avait souffert autant, ça le rongeait, lui donnait envie de crier mais en même temps ça lui prenait ses dernières forces, il n’arrivait pas à bouger ni à parler, limite à voir et c’est en ouvrant légèrement les yeux qu’il distingua une silhouette penchée sur lui…Son père, il l’aurait reconnu entre toute…Prenant ses dernières forces en main il réussi à ouvrir la bouche pour articuler et laisser passer une faible murmure à peine audible :

    -papa ?
    -Oui ! Moi ! Ne bouge pas Nath’ ! On va te sortir de là !


    Nathanaël se sentait à nouveau partir…Il se sentait sombre dans l’inconscience, dans le monde parfait, dans la noirceur la plus total…Il se sentait s’évanouir doucement mais sûrement, jusqu’à ce qu’un bras plein de tendresse vint redresser légèrement sa tête, l’obligeant à se relever légèrement…Il gémit de douleur tandis qu’une sorte de gourde arriva à sa bouche faisant couler un liquide froid dans sa gorge ce qui eut pour effet de faire baisser légèrement la fièvre qu’il avait…Il gémit alors que la personne reposait sa tête à terre et il referma les yeux attendant patiemment…Jusqu’à ce qu’une voix parvint à ses oreilles…Une voix lointaine qu’il n’aurait pu reconnaître…

    -Remus je sais pas quoi dire ! Je…le saule ! J’ai complètement…
    -Ne t’en fais pas ! Je ne t’en veux pas ! Il est en vie ! Mal en point mais en vie ! C’est déjà très sympa de ta part que tu accepte de l’accompagne à la cabane !
    -C’est normal Remus ! Mais…


    Nathanaël n’entendit pas la suite, il sentit juste des mains sur son corps, des crèmes et des potions qu’on lui appliquait et lui donnait à boire…Il sentit une pointe de baguette passée le long de ses jambes et de son bras et petit à petit, il se sentait revenir à la réalité de la vie…Il ouvrit complètement les yeux et regarda les alentours…Il avait mal, très mal il devait avoir plusieurs côtes cassées, la jambes droite et le bras gauche cassés aussi et puis sa peau devait être déchirée de partout…Il souffrait le martyr mais heureusement il n’était pas tout seul, son père était à côté de lui…c’était vraiment la seule personne qu’il voulait voir en ce moment, son père…Cet homme en qui il avait une confiance sans limite, oui heureusement que Rémus était à ses côtés en ce moment, Nathanaël se sentait rassuré et en sécurité malgré la douleur qui prenait possession de son corps…Son père se pencha doucement au dessus de lui et lui dit d’une voix extrêmement douce :

    -Nath’ ? Tu m’entends ? Tu te souviens de quelque chose ?

    Nathanaël grimaça et ferma les yeux, il ne se souvenait pas de grand-chose…Surtout des sentiments qui l’avaient abrités cette nuit…Il soupira et essaya de se souvenirs der certaines images et quelques unes lui revinrent en effet en mémoire et le faisait découvrir avec horreur, ce qu’il avait été cette nuit…Il prit alors son courage à deux mains et commença à parler dans un murmure :

    -Je me souviens pas de grands choses papa…Juste de cette haine et de cette envie de viande inassouvie…Je me souviens ensuite une douleur, je crois que je me suis cognée en sortant de la cabane et…Et puis juste du noirs et des arbres…Je sais aussi que j’avais très faim et que j’ai du me mordre moi-même pour assouvir tout ça…Papa, je t’en supplie, sors moi de la forêt, emmène moi loin…j’ai mal…


_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.top-forum.net
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Jeu 13 Mar - 16:09

    Remus se releva, en effet il était temps de retirer le jeune Serdaigle de cette forêt, mais d’après l’infirmière remplaçante, il fallait attendre que Nathanaël perde tout ses sens pour empêcher qu’il souffre durant le transport. Cependant il fallait que cette potion agisse vite, il était inutile de faire le transport devant le regard des autres, alors il fallait y aller dans les minutes qui suivirent, et par dessus le marché, tous étaient dans les lieux où flottait souvent les détraqueurs, tombé sur l’un d’entre eux serait le bouquet final.

    Soudain le professeur et l’infirmière revenue, le centaure les dévisagea et souffla faisant sortir de la bué de son nez, Remus regarda l’infirmière et lui demanda si la potion avait fait son effet, el la réponse ne fut pas apprécié, il fallait encore attendre, dix minutes, ou bien vingt minutes. Il lui expliqua qu’il ne pouvait attendre, le territoire n’étai t vraiment sécurisant, mais l’infirmière refusa tout transport pour le moment.


    Filicorne trotta autour du jeune Lupin, le fixant de ses yeux couleur bronze, comme si il surveillait quelque chose d’étrange. Il cessa de faire de bouger dans tout les sens, et regarda les alentours, d’autres centaures pouvaient débarqué, et il refuserait sûrement de montrer leur sympathie même si il n’était hors de leur territoire, enfin normalement, si ses hommes chevaux n’avaient pas conquit cette parcelle de la forêt.

    " Bien ! Alors ! Votre potion ! C’est quand qu’elle agit ? Il est préférable de l’emmener à l’infirmerie avant le réveil des autres ! "

    " Calmez vous monsieur Lupin ! Cela ne feras pas avancer les choses ! J’ai fait mon maximum pour le moment ! La potion agit lentement ! Elle désactives les sens sensitif un par un ! C’était tout ce que j’avais ! Et quand j’ai appris qu’un jeune homme étaient gravement blessé ! Je me suis pas amusé à chercher dans mes fioles ! Alors du calme et tout ira bien ! Sa peu pas aller plus mal ! "

    Filicorne hocha la tête, et un sourire en coin se forma sur ses lèvres ;

    "Plus mal ?! Si ! Cela peut aller plus mal ! Les dépouilles qui flotte au dessus de vos têtes par exemple ! Je déteste ses choses ! "

    Remus revenu vers son fils, et regagna ça patience. Les dépouilles qui flotte ?! Mouais ! C’était à craindre, mais pour le moment aucun signes, alors valait mieux ne pas en parler, c’est souvent ainsi que l’ennuie arrivait.

    " Nath’ ! Tiens bon ! La potion devrait pas tarder à paralyser ta douleur ! Une question de minutes !"
    Il s’adossa a un tronc d’arbre pour attendre, le regard un peu partout, prêt à repérer les signes d’un danger, puis le professeur Foley venue le rejoindre, pour parler des dernière nouvelle, ce qui engagea sur les évènements sombres du monde de la magie.

    " …en tout cas c’est loin d’être finit ! "
    " Oui ! Je le pense aussi ! "

    En conclut Remus, qui regarda le centaure resté aux prés de son fils, il se demandait bien pourquoi Filicorne restait ainsi, mais ce devait être son côté curieux qui reprenait surface. Soudain l’infirmière s’exclama ;

    " Bon ! Allez ! Je crois que c’est le moment venue ! Alors… "
    Dit-elle en marchant vers le Serdaigle qu’elle regarda avec un doigt sur les lèvres ;
    " Surtout ne faisons rien pour l’instant ! Avant toute chose je veux vérifier quelque chose… "

    Elle fouilla dans son sac et sortit une baguette qu’elle pointa sur Nathanaël et une poussière argentée tapissa le corps du Serdaigle, puis cette poussière traversa la peau de Nathanaël, qui le rendit aussi raide d’une planche à repasser ;

    " Il serait imprudent de le transporter sans raidir tout ses os ! Cela pour résulter à une une aggravation ! C’est insupportable jeune homme ! Mais c’est pour ton bien ! "

    Dit-elle avec un grand sourire, puis elle fit léviter le corps raide de Nath’, Remus se leva, suivit du professeur Foley, Filicorne les accompagna pendant quelques mètre et s’arrêta, Remus laissa passé Foley, l’infirmière et Nath’ devant ;

    " Merci ! "
    "Ce n’est rien ! Mais faîtes attention ! Cette fois c’était un coup de chance ! "
    " Oui ! Bon ! Et bien ! A plus tard ! "

    Le centaure fit un signe de tête, et disparue dans l’obscurité de la forêt dans un galop, Remus rattrapa le groupe qui était presque à la moitié du chemin qui les séparait du château. L’infirmière prenait ne pas perdre concentration pour ne pas laisser tomber le Serdaigle. Tout était calme dans les environs, juste cette impression d’être suivie à la trace. Quand soudan un souffle froid venu faner tout ce qui était à proximité ; buisson, plante…tout semblait être gelé, l’infirmière grelotta. Soudain, a quelques mètre devant, une silhouette apparue, de loin on aurai dit un tissus noir, déchiré, avec de long bras, mais en s’approchant tous aperçus qu’il ne s’agissait pas d’un simple bout de tissus, non ! C’était bien plus que ça, un détraqueur semblait faire ça ronde, et restait planté ici, tandis que deux autres ombres volait au dessus des arbres. Le groupe de sorcier cessa d’avancer, ils prirent congés derrière un buisson de ronce, et l’infirmière déposa Nathanaël au sol.

    "Ils sont vraiment part…"
    " Chut ! "

    Fit Remus, en regardant les forme morbide des détraqueurs, il aurait bien voulu les faire fuir avec un patronus, mais il savait que d’autres arriverait, il semblerait qu’il soit a nouveau coincé. L’infirmière retirer le sort qu’elle avait jeté sur Nathanaël. Remus soupira, comme les deux autres adultes d’ailleurs, et ils surveillèrent à tour de rôle le détraqueur, dés qu’il partira il reprendrons route, mais quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 25
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Sam 15 Mar - 20:07

    Nathanaël souffrait le martyr…Il avait mal partout, ses bras le piquait, il avait l’impression qu’on lui arrachait la jambe, toutes sa peau devait être arrachée, arrachée de partout, vraiment très fort…Il avait l’impression qu’on lui perforait les poumons, qu’on lui oppressait le cœur, ses côtes cassé le faisait souffrir et à chaque respiration, chaque fois qu’un petit peu d’air rentrait dans ses poumons il avait l’impression de mourir, c’était atroce, atroce…Il ne voulait qu’une chose arrêter cette douleur et hurler mais…Malheureusement si il ouvrait la bouche il ne donnerait pas cher de sa vie surtout si c’était pour en expulser une si grande quantité d’air…Il regardait son père avec une seule envie, une seule et unique envie qu’il stop cette douleur, que son père l’emmène loin de cette forêt, dans un lit déjà plus confortable et qu’enfin il puisse dormir sans fin encore et encore…Son père commençait lui aussi à trouver le temps long…Très long, il se retourna alors vers l’infirmière et la conversation commença :

    -Bien ! Alors ! Votre potion ! C’est quand qu’elle agit ? Il est préférable de l’emmener à l’infirmerie avant le réveil des autres !
    -Calmez vous monsieur Lupin ! Cela ne feras pas avancer les choses ! J’ai fait mon maximum pour le moment ! La potion agit lentement ! Elle désactives les sens sensitif un par un ! C’était tout ce que j’avais ! Et quand j’ai appris qu’un jeune homme étaient gravement blessé ! Je ne me suis pas amusé à chercher dans mes fioles ! Alors du calme et tout ira bien ! Sa peu pas aller plus mal
    -Plus mal ?! Si ! Cela peut aller plus mal ! Les dépouilles qui flotte au dessus de vos têtes par exemple ! Je déteste ses choses !

    Il souffrait encore et encore et tout en entendant la discussion des adultes, Nathanaël réussi à ouvrir un peu plus ses yeux pour distinguer beaucoup plus haut, très en haut, au dessus de la cimes de tous ces arbres verts et noirs des silhouette volante, c’était ça cette impression de froid sur le sol…Bien sur le sol était froid mais pas à ce point là…Même mal en point, Nathanaël aurait du se rappeler l’existence des détraqueurs…Ces créatures sorties des bouches de l’enfer qui n’hésiteraient pas à manger et c’était bien le terme, des innocents juste pour se satisfaire un peu l’appétit, ces enfants de Satan…Mais au fur et à mesure qu’il parlait il sentait ses membres s’endolorir, il avait de moins en moins mal petit à petit il se sentait de plus en plus partir…Non pas qu’il s’endormait c’était une drôle d’impression comme si tous ses membres se raidissait mais c’était tout doux, ses oreilles bourdonnait et il sentait ses muscles de partout l’abandonner, seul ses yeux semblaient encore garder leurs sens…Il vit alors l’infirmière se pencher sur lui pour lui donner à boire une autre potion, il sentit alors ses os devenir lourd et en même temps très léger et puis il se retrouvait en l’air et il volait calmement vers le château…IL ferma les yeux un instant afin de se reposer mais cinq minutes plus tard il senti son corps se reposer sur la matière froide…Même les sens engourdies, il semblait sentir cette impression qu’il ne serait plus jamais heureux, plus jamais…Il entendit alors des voix lointaine :

    -Ils sont vraiment part…
    -Chut !

    Combien de temps allaient ils rester ici, Nathanaël avait besoin de soin, petit à petit il ressentait à nouveau de la douleur et sa côte s’enfonçait dans son poumon, si ça continuait elle allait le perforer…Avec toute la capacité dont il était capable, il prit son courage son souffle et réussi à laisser passer un faible son :

    -Papa…emmène moi loin…


_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.top-forum.net
Remus Lupin
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
Professeur de défence contre le forces du mal *Directeur remplaçant*
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 28
Emploi/Maison : professeur
Amour : Nymphadoras RTonks
Date d'inscription : 12/12/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Rémusou
Orientation Sexuel: hétéro
Caractère: courageux, réfléchis, inteligent
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Lun 17 Mar - 1:55

Remus écouta Nath’, puis soupira, marre d’attendre que ce foutue détraqueur parte, il devait pas très de la lisière. Il jeta un coup d’œil, le détraqueur n’était plus seul mais deux autre arpentait l’étroit chemin qui c’était formé entre les ronces. Il se leva, et s’approcha du jeune Serdaigle ;

"Oui ! On va te sortir de là patience ! Juste quelques minutes ! "

Enfin, les quelques minutes furent longues, car les créatures détestait de tous, sauf de certains sorciers, ne semblait pas prendre congés, le professeur Foley se leva à son tour, et regarda ça montre, et jeta un coup d’œil sur les alentours, quand à l’infirmière elle fouillait dans son sac et poussa des soupires quand elle s’aperçut qu’elle avait sûrement oublier l’un de ses potions miracles.

Les minutes passèrent, et le groupe n’avait pas bougé, Remus se foutait de rester là pendant des heures, c’était plutôt pour Nathanaël, il savait que ce dernier avait mal, cette sensation d’avoir la peau qui allait se déchirer lentement, et puis la sensation de brûlure sur les plaies, il c’était habitué à cela, mais pas Nath’, il était encore trop jeune pour ignorer ses douleurs d’après lune, ce plus qu’il c’était rappelé que le loup qui était en lui, avait du se mordre pour assouvir son besoins de nourriture.


" Bon ! Suffit ! Viens avec moi Orthon ! "

Dit-il en faisant signe au professeur Foley de la suivre, l’infirmière ce leva et fit face au deux hommes ;

" Que faîtes vous ? "
"Nous allons reprendre chemin ! Préparer vous à transporter le jeune homme loin de cette forêt ! Orthon ? Prêt à montrer ton jolie patronus !"
" Oui ! Oui ! Il changé il n’y a pas longtemps ! C’est un aigle royal ! Super ! "

Remus esquissa un sourire, puis sortit ça baguette, puis les deux professeurs sortirent de leur cachette, attirant attention des détraqueurs qui commençait glisser vers eux, leurs mains crochue et décomposé en avant. Soudain, deux forme argenté, se jetèrent sur les créatures ; un était un loup, et l’autre un aigle, les deux patronus marchait autour du groupe, faisant barrage aux avancé des détraqueurs, l’infirmière profita pour raidir les os de Nath’ et de faire léviter, puis elle commença à avancé, en même temps que Lupin et Foley restant concentré sur leur patronus. Il avancèrent pendants un bon moment ainsi, jusqu'à gagné la lisière, soudain les détraqueurs stoppèrent, comme si une barrière les empêcher d’avancer. Les patronus se dissipèrent et le groupe se dépêchèrent de gagné l’entré de Poudlard ;

" A tout à l’heure Remus ! "
" Oui ! A toute à l’heure ! "

Remus suivit l’infirmière qui empreinta un passage secret, situé derrière un le tableau d’un vieux sorciers accoudé a une table. Ce passage les fit atterrir dans le couloir situé à côté de l’infirmerie. Bien vite, il gagnèrent le lieux où toute blessure disparaissait, l’infirmière installa Nathanaël sur un lit, et lui rendit ça liberté de mouvement avant de préparer une potion pour guérir le Serdaigle, Remus resta à côté de Nath’

(hj: Tu fais la suite à l'infirmerie ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 25
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   Mar 18 Mar - 17:21

OKey, je fais ça!

=> suite infirmerie

_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.top-forum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' imprévue [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L' imprévue [fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Extérieur du château :: Forêt Interdite-
Sauter vers: