AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un douloureux souvenir !

Aller en bas 
AuteurMessage
Severus Rogue
Mister rogue froid et du bon côté...
Mister rogue froid et du bon côté...
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 25
Emploi/Maison : Directeur de la boutique pour animaux
Âge du perso : 43 ans
Amour : Marié à Valérie G. Rogue
Date d'inscription : 11/04/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Sevy - Sev
Orientation Sexuel: HétérO
Caractère: Sarcastique, froid et méchant avec ceux qui le méritent...
MessageSujet: Un douloureux souvenir !   Mer 14 Mai - 15:02

Prioritaire à une personne forte en Rpg,
Aimant les longs postes jocolor




    Il ne savait pas pourquoi il était venu ici. Une nouvelle fois. Il ne savait même pas pourquoi il avait osé venir jusqu’ici…Rien que le fait d’avoir pu penser à elle torturait Severus au plus profond de lui-même. Il ne pouvait pas penser à elle de nouveau, encore une fois, plus maintenant après tant d’années écoulées. Et pourtant…le revoilà à cet endroit où il ne venait que tout seul, sans personne pour l’accompagner et surtout pas avec une quelconque personne provenant de sa propre famille…non certainement pas. Il ne voulait pas du tout les mêler à elle, à son passé et son enfance plus particulièrement. Car oui, cette femme il l’avait connu depuis tout petit étant donné qu’elle avait été sa voisine, sa camarade de jeu, sa seule et unique meilleure amie…son premier amour. Ils étaient liés comme les deux doigts consécutifs de la main malgré la différence de maison qui s’installa entre eux et qui les séparaient un peu plus…jusqu’à ce qu’il prenne une décision capitale qui vint tout chambouler dans leur parfaite petite histoire, qui changera sa vie entière tout comme la sienne…


    ..:: FLASH BACK ON ::..


    -Severus…tu ne peux pas, tu ne dois pas…
    -Laisses moi tranquille ! Répliqua-t-il froidement sur le coup, s’en voulant ensuite d’avoir utilisé ce ton si peu commode pour lui parler a elle, mais trop tard c’était dit.
    -Severus…, implora-t-elle de nouveau d’une petite voix, ayant les larmes aux yeux devant son ami qui venait de lui annoncer ses projets.
    -Laisses moi je te dis ! Répondit-il en essayant de ne pas croiser ce regard émeraude -qui le fixait si lourdement qu’il sentait le poids de sa tristesse- car il savait pertinemment que si jamais il avait le malheur de rencontrer ces deux perles étincelantes, il n’arriverait plus à aller jusqu’à ses fins. La rencontre se passe la semaine prochaine, d’après ce que Lucius m’a dit et j’irai que tu le veuilles ou non Lily !
    La jeune femme le regarda impuissante et bouleversée. Elle ne voulait pas qu’il entre dans ces forces du mal obscures qui débutaient dans la région. Elle ne voulait pas non plus qu’il sombre dans la noirceur du mal comme tous ces autres Serpentards…elle ne voulait pas le perdre tout simplement.
    -Et moi ? Tu vas me laisser toute seule et m’oublier Severus ? Je ne représente donc rien à tes yeux…après toutes ces années de complicité…d’amitié…d’amour…après tous ces moments passés ensembles juste toi et moi… ?!
    Severus ne répliqua pas un seul mot à sa Belle rousse. Il se contenta de lui tourner le dos, ne voulant pas qu’elle le voie à cet instant. Il avait mal, très mal au fond de sa poitrine, son souffle s’accélérait et ses yeux lui brûlaient tellement. Il aurait voulu lui répondre un « oui ». Toute son âme criait ce simple mot de trois lettres au fond de son être, mais rien ne bougeait, pas même ses lèvres et aucun son ne retentit.
    -Severus Tobias Rogue ! Cria-t-elle d’une voix tremblante à cause de toute la tristesse, la colère, la déception et …la peur qu’elle pouvait ressentir à cet instant précis devant l’hésitation que lui portait son Serpentard. Regardes moi ! Regardes-moi dans les yeux et oses me dire que je ne représente rien pour toi !
    Le cœur du Vert et Argent tressaillit violemment et faillit rater un battement…son pou s’accéléra d’avantage devant ces paroles qui lui fendirent le cœur et lui fit encore plus mal…son estomac dans son ventre se tortilla sur lui-même, lui faisant horriblement mal. Il ne pouvait pas lui dire une telle chose ! Elle était tout à ses yeux, il l’aimait par-dessus tout et la considérait comme sa moitié…sans elle il n’était plus rien sauf une pauvre épave abandonnée et pathétique ! Il ne voulait pas lui répondre, il ne pouvait pas. Il ne bougeait plus, ses membres lui paraissaient atrocement lourds et le temps s’était comme arrêté à ses yeux. Plus rien ne bougeait, plus aucun bruit. Ces longues secondes lui parurent les plus longues de sa vie pourtant, tel un automatisme, Severus parvint à se retourner et ses deux globes d’un noir onyx se plantèrent dans cet océan émeraude. Il sentit son cœur battre de plus en plus fort dans sa poitrine, croyant qu’il allait soit mourir sur place d’une Tachycardie bien trop élevée soit se retrouver avec son cœur en main s’il continuait de battre de la sorte.
    -Non…non tu ne représentes absolument rien à mes yeux.

    ..:: FLASH BACK OFF ::..



    Ces dix mots furent les plus dures à prononcer de toute sa vie. Certainement parce qu’il en pensait tout le contraire et que cette phrase, ce souvenir l’avait hanté durant toutes ces années, ne gardant plus que les regrets et les remords au fond de son cœur. Il se rappelait qu’à partir de ce moment-là, elle ne lui avait plus jamais adressé la parole, plus jamais croisé et plus jamais regardé. Ce fut aussi à cette période-ci que Severus se créa sa « carapace » voulant oublier cette blessure et ne plus jamais en ressentir une de la sorte en allant s’attacher à une quelconque autre femme. Le Serpentard qu’il était à l’époque, avait ensuite sombré dans les forces du mal et de la Magie Noire, suivant cette troupe d’hommes qui se faisaient appeler Mangemorts.

    Il était donc maintenant dans le cimetière du quartier moldu de Londres, devant la tombe que l’on avait faite en mémoire de la douce Lily Evans Potter. Severus était debout devant celle-ci, regardant ce nom qui était gravé dans le marbre sur la pierre tombale grise claire. L’ancien Maître des Potions venait ici très rarement, ne voulant plus repenser aux choses qui appartenaient maintenant au passé. Il avait désormais une famille avec six beaux enfants qu’il adorait et chérissait plus que tout. Severus était aussi un homme marié à la fabuleuse et séduisante Valérie Graham Rogue, grâce à qui il avait retrouvé l’envie de vivre et d’aimer, et pour qui il éprouvait tellement d’amour qu’il ne pourrait jamais plus se séparer de cette tendre femme…comme avec Lily autrefois. Il s’en voulait beaucoup de penser à elle, à cet amour de jeunesse alors qu’il était avec une autre femme.

    Le grand Severus Rogue était en ce moment complètement perdu et désemparé devant cette tombe qui lui rappelait tellement de choses qui ne le laissèrent pas indifférent. Il regretta même d’être revenu ici, tout seul. Il aurait bien voulu que quelqu’un le trouve…que quelqu’un le réconforte car oui, il avait grand besoin de soutien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Malefoy
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
avatar

Féminin Nombre de messages : 252
Age : 25
Emploi/Maison : Gryffondor - Préfet
Âge du perso : 15 ans
Amour : My Mind... Marie
Date d'inscription : 22/04/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Sam'
Orientation Sexuel: Biii =)
Caractère: Courageux, Impulsif, Pile Electrique, Lunatique, Ironique (attention aux susceptibles xP) Méchant quand il est déprimé
MessageSujet: Re: Un douloureux souvenir !   Mer 14 Mai - 16:35

    Tant de choses, trop de choses peut être même. Samuel n'en pouvait plus, et cela ne se répercutait que trop sur les traits fins de son visage. Ses yeux avaient perdu de leur éclat, mais avaient toujours cette chose, cette couleur d'acier tranchant, glaçant le sang de ceux qui le croisait. On ne renie pas ses origines, et encore moins lorsqu'on est un Malefoy... Et ça, il ne le supportait plus... Ce nom, cette famille. C'était pour lui un fardeau maintenant, comme si on lui avait infligé d'être né là bas, et qu'il devait à présent en payer les conséquences. Ses pas le guidaient, il n'avait pas conscience d'où il allait, et surtout de ce qu'il allait faire. Comme une âme errante, sans but. Il se voyait comme ça. Londres lui paraissait encore plus immense que d'ordinaire, et il ne pouvait s'arrêter de marcher, tête baissée, sans faire attention à ce qui pouvait bien se passer autour de lui. Même si une petite mamie s'était faite détrousser, il ne l'aurait en rien remarqué, trop occupé avec lui même. Égocentrique? Sur le moment oui, et plus qu'autre chose. Le rouge et or ne se rendit pas compte que sa marche le mena dans un quartier familier... Peut être trop pour qu'il ne le supporte.

    Le cimetière. Il ferma les yeux, se laissant imprégner de l'ambiance qui régnait en ces lieux, un état d'esprit similaire l'habitait, comme s'il avait prévu de se retrouver ici. Pourquoi revenait il, alors qu'il savait pertinemment que ressassait tout cela ne serait bon qu'à encore plus lui enfoncer la tête dans l'eau? Mais il en avait besoin, car sa mère était là, et c'était la seule qui la comprenait dans cette foutue famille. Hélas, elle n'était plus de ce monde, et cela depuis bientôt presque dix ans maintenant... Dix ans... Dix ans pendant lesquels il avait eu ses premiers amours, ses premiers chagrins liés à ceux ci, sa première fois, ses nombreux et horribles confits avec Mattéo. Et elle avait raté tout ça. Et à cause de quoi, je vous le demande. A cause de son rang auprès de Drago, et surtout le fait qu'elle ait privilégié sa famille à son 'métier' de Mangemorte. Et imaginez vous prendre cela en plein dans la figure à seulement sept ans. Forcèment, un manque s'installe, c'est obligé... Les seules femmes avec qui Sam' vivait était ses deux petites soeurs, qui au fil du temps, s'étaient de plus en plus rabattues vers leur père et leur frère, laissant le sang et or un peu seul dans sa panade. Il monta les escaliers de pierre, puis poussa le portail de bronze légèrement pourri qui émit un petit couinement familier, avant de s'engouffrer dans cet endroit inhospitalier où il passait à une époque la plupart de ses week end, en tête à tête avec Pansy, et lui même par la même occasion. Ses cheveux blonds ondulaient dans la légère qui avait commencé à se lever quelques secondes auparavant... Les petits gravillons des nombreuses allées crissaient sous les vieilles baskets de Samuel. Et comme dans un vieil automatisme assez prenant, il fit le chemin qu'il empruntait toujours en venant ici, comme s'il l'avait fait la veille.
    Ses yeux se posèrent sur l'objet de la recherche, et il courut se prosterner contre la pierre tombale où était inscrit en lettre d'or, sur un marbre parfaitement entretenu: « Pansy T. Malefoy, née Parkinson ». Ces simples mots arrachèrent au garçon quelques larmes, puis les sanglots vinrent tout naturellement, alors qu'il était agenouillé, passant son pouce sur les inscriptions dites plus haut. Il s'en voulait de ne pas avoir pu la défendre, de l'avoir laissé mourir. Pourquoi était elle partie, elle, celle qui lui avait donné la vie, et plus d'amour qu'il n'en aurait surement jamais de la part de son père? La mort était si cruelle. On dit toujours que les meilleurs partent les premiers... Et dans ce cas là, c'était une attroce vérité aux yeux du jeune homme, qui se releva difficilement, avant de décider de quitter les lieux. Mais avant cela, il voulut perdre son temps, en déambulant entre les tombes, pensant et repensant à ce qu'il allait advenir de lui... Seul, il était juste seul au milieu de ce cimetière moldu, mais pas pour longtemps. Quelques mètres devant lui, était présent un homme tout de noir vêtu, en qui il reconnut le dénommé Severus Rogue, qui en plus de tenir l'animalerie sur le Chemin de Traverse, avait été un ami de son grand père. Je dis 'avait été', car à présent, il ne faisait plus parti des forces du mal, au grand désespoir de monsieur Malefoy... qui le détestait comme la peste.
    Il fit quelques pas, et finit par se retrouver à sa hauteur. Les larmes aux yeux, il lui lâcha, d'une voix pleine de vraie tristesse:

    « La mort emporte toujours ceux que nous aimons en premier, sans que nous ayons eu le temps de leur dire assez... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://innocent-teenager.skyblog.com
Severus Rogue
Mister rogue froid et du bon côté...
Mister rogue froid et du bon côté...
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 25
Emploi/Maison : Directeur de la boutique pour animaux
Âge du perso : 43 ans
Amour : Marié à Valérie G. Rogue
Date d'inscription : 11/04/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Sevy - Sev
Orientation Sexuel: HétérO
Caractère: Sarcastique, froid et méchant avec ceux qui le méritent...
MessageSujet: Re: Un douloureux souvenir !   Mer 14 Mai - 18:24

    Ses pensées étaient tournées vers Lily, essayant sans savoir pourquoi de ne plus y penser du tout. Peut-être parce que ça lui faisait trop mal ? Oui…ça devait sûrement être en partie pour cette raison. Severus avait toujours essayé de dissimuler ses vrais sentiments, ne voulant pas que les personnes qui l’entouraient commencent à ressentir de la pitié, de l’empathie et qu’ils agglutinent tous autour de lui avec des paroles réconfortantes de pacotilles dont il se passerait bien ! Il connaissait que trop bien ce genre de comportement, il en avait entendu une tonne de ces paroles qui étaient sensées lui remonter le moral et l’aider à passer à autre chose…mais ça n’avait que l’effet inverse. Severus avait toujours eut une vie très compliquée et dure, malgré ses efforts pour arranger les choses en les améliorant. L’ancien Serpentard avait toujours essayé de vivre comme les autres mais à force d’accumuler les échecs, il avait finit par se replier sur lui-même et se cacher derrière un masque très froid et détestable qui ne donnait évidemment pas envie à une quelconque personne de s’approcher de lui pour engager une conversation à la quelle il aurait de toute façon très vite mis fin. Elle avait été la seule à s’intéressé réellement à lui. Oubliant ses défauts, ses ennuies, ses problèmes Lily l’avait accepté tel qu’il était. Severus avait donc rencontré une personne qui l’aimait avec tous ces défauts, même les plus gros. A sa mort, le jeune adulte qu’il avait été avait malheureusement sombré dans une période des plus sombres, se donnant corps et âme au Lord tout en enseignant dans son ancien collège sorcier : Poudlard. Severus avait donc du à cet époque, subir tous ces souvenirs qui l’envahissaient à chaque fois que l’homme approchait d’un lieu où Lily et lui passaient le plus clair de leur temps. Il devait rester dans ce château, pour sa protection certes, avec tous ces petits morveux, ces professeurs qu’il avait si souvent critiqués et ce Directeur qui s’introduisait un peu trop dans sa vie personnelle à son goût, tout ce temps sans elle. Cela avait été un déchirement pour lui de devoir servir toutes ces années celui qu’il l’avait assassinée juste pour une histoire de pouvoir ? De quoi bien l’énerver et le faire changer de camps dès que ce sal Serpent fut mort.

    Severus ne voyait pas le temps passer, il s’en fichait plus que tout. Il restait debout, toujours debout les pieds immobiles contre cette herbe qui c’était affaissée sous le poids de l’homme, ne faisant attention à rien. Ses yeux étaient braqués sur l’écriture inscrite dans le marbre. Il ne vit même pas que des personnes se trouvaient aussi dans le cimetière. Il ne vit pas non plus ce temps radieux qui s’offrait à lui, là juste sous son nez. Ce fut uniquement une phrase aux allures philosophiques qui lui parvint aux oreilles qui le tira de toutes ces pensées. Il tourna furtivement la tête pour essayer de voir l’auteur de ces paroles si justes et largement appropriées à la situation. Il le reconnut. Il connaissait que trop bien cette air de famille…ressemblant à Mattéo…mais surtout à Drago, le cher père de ce garçon-là. Severus ne s’était pas attendu à trouver le jeune Samuel dans ce lieu peu commun pour des élèves de Gryffondore, pour des adolescents. Il se souvint que quelques secondes plus tard que cet enfant-là avait perdu également un membre de sa famille…sa douce mère Pansy. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas été voir Drago, son filleule qu’il appréciait pourtant énormément, même si maintenant plusieurs différences les opposaient plus qu’auparavant. Severus, par exemple, n’aimait pas beaucoup le fait que Drago entraîne son fils aîné le jeune érudit Mattéo dans la Magie Noire et tout ce qu’un Mangemort doit connaître…tout comme il commençait déjà à le faire avec ses jumelles. L’ancien Serpentard n’aimait pas non plus le comportement indigne d’un père qu’il avait eut à l’égard du jeune blondinet, Samuel. Tout ceci à cause du sang. Ridicule. Oui, c’était bien le mot. Il rejeté son propre fils juste parce que ce dernier était à Gryffondore ? Pitoyable ! Pansy ne l’aurait pas laissé faire…


    -Absolument…, commença-t-il d’une voix rauque, troublée par la tristesse qu’il éprouvait en ce moment. Personne ne mérite de mourir, même pas le plus cruel des êtres humains...la mort est une chose si horrible...

    Severus se faisait naturel. Il ne cherchait pas à faire son petit numéro comme il le faisait tout le temps lorsqu’il était en position de faiblesse. Non, il en avait marre et ne voulait plus de cette situation ridicule. Le Grand Mangemort qu’il fut, regardait à présent le jeune homme en face de lui, qui avait les larmes aux yeux sûrement après s’être recueillit auprès de la tombe de sa mère…cette chère Pansy. Il devait se l’avouer, la vue d’un aussi jeune homme qui avait les larmes aux yeux, une vie compliquée tout comme lui en avait eut droit, ne laissa pas l’homme qu’il était si indifférent que ça. Severus aurait voulu lui dire quoique se soit pour le réconforter, mais il n’avait jamais été doué pour trouver les mots justes, les mots qui touchaient et plaisaient. Il vit dans ce regard bleu acier tellement de colère, de tristesse qu’il ne pouvait pas non plus garder le silence indéfiniment.

    -Tu sais Samuel…je connais parfaitement ton père, tout comme ton grand-père d’ailleurs…, reprit-il sur voix qui se fit douce, très douce et chaleureuse avec un regard moins froid et fermé. Je ne les ai jamais approuvé pour quoi que se soit et je me suis juste contenter d’accomplir mon devoir de parrain envers Drago, comme je l’avais promis à ta grand-mère Narcissa. Peut-être que c’est la première fois que tu me parles, certes, mais je dois dire étrangement que cela puisse paraitre que je te comprends entièrement.

    L’homme tout de noir vêtu, marqua une courte pause. Ce n’était pas dans ses habitudes de faire de si longs discours à une et même personne, tout comme il n’avait jamais parlé de la sorte avec une voix si peu commune à un enfant Malefoy, mais au Diable les convenances je vous prie. Severus devenait peut-être plus humain, ou alors il faisait juste ressortir ce côté empathique qu’il avait toujours eut mais longtemps dissimulé. Cependant, les faits étaient là, Samuel le fils de son piètre neveu était dans un état très triste après avoir encore été voir sa mère décédée alors qu’il était tout petit….il ne pouvait pas l’envoyer sur les fleurs tout de même ! Non, se serait se comporter comme un sale Mangemort idiot et sans cœur…chose à laquelle il ne voulait plus être associé. Il regarda donc toujours ce Gryffondore, voulant continuer son monologue avant qu’il ne parte ennuyé de ce qu’un vieux de son genre pouvait dire.

    -Oui, je te comprends. Je sais exactement ce que c’est que de perdre l’un de ses parents, d’être exclu de sa famille…et des autres. Severus s’arrêta un instant, hésitant à dire ce qui allait suivre ne sachant comment l’adolescent aller le prendre…mais il poursuivit tout de même. Et aussi de se faire renié de sa famille…d’ailleurs je dois t’avouer que je n’ai plus adressé la parole à ton père depuis que cette andouille avait la brillante idée de te jeter à la porte !

    Severus grimaça en évoquant ce souvenir. Il ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie, mais il voulait paraître clair et que tout soit limpide. Il ne savait absolument pas ce qu’il allait recevoir comme réponse de la part du Rouge et Or, mais il voulut tout de même détendre un peu cette atmosphère morbide, c’était bien le cas de le dire.

    -Ahhh ! J’ai tellement de choses sur Drago et son père que j’aurai de quoi les faire taire pour un moment, avec toutes les idioties et aventures qu’ils ont tous deux connus à Poudlard, commença-t-il avec l’ombre d’un sourire amusé et des yeux noirs rieurs. J’ai eut ta mère dans mes cours d’ailleurs…je l’ai connue durant sept années lorsqu’elle était dans ma maison, puis après lorsqu’elle s’est mariée à ton père, j'en aurait des choses à te raconter sur tes parents !

    L’ancien Maître des Potions souriait, essayant de ne plus penser à Lily, à ce qui l’attristait. Il fut d’un côté satisfait que Samuel ne vienne le déranger, pour le tirer de ses pensées les plus sombres. Il aurait bien voulu que sa femme ne soit là, qu’elle le prenne dans ses bras en ce moment même et qu’elle lui répète une nouvelle fois qu’il avait fait le bon choix et que sa vie n’était pas raté…car oui évidemment il avait toujours eut ce doute. Et maintenant il avait ce manque, ce vide en lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un douloureux souvenir !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un douloureux souvenir !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un souvenir douloureux... (Pv Brando)
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Souvenir,tristesse et espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Hors Poudlard :: Londres :: |Whatever you want|-
Sauter vers: