AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux regards mais un seul passé

Aller en bas 
AuteurMessage
Narcisse T. Rogue
Beau Ténébreux au Sang Froid
Beau Ténébreux au Sang Froid
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 30
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : One Heart for Only One Marvellous Woman ... Gabrielle
Date d'inscription : 02/05/2008

Plus sur le perso
Surnoms: /
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Enigmatique, Ténébreux, Endurci, Froid, Distant
MessageSujet: Deux regards mais un seul passé   Mar 6 Mai - 21:04

    | Priorité à Gabrielle Lupin |

    Le déjeuner venait tout juste de commencer dans la grande salle quand les jumeaux Rogue entrèrent en trombe dans leur dortoir. Claquant bruyamment la porte derrière ses pas, Valentyn, visiblement bouillonnant de colère, s'exclama à haute voix à l'intention de son frère.


    « Qu'est ce qui t'a prit de faire ça ! Je n'avais pas besoin de toi ! Tu aurais put être plus lourdement blessé encore ! A quoi tu jouais ? »

    Narcisse, lui, avait rejoint sa table de chevet dont il tira le tiroir, sans visiblement se soucier des vociférations de son frère. De ce petit tiroir, il sortit une pelote de bandelettes blanches comme neige qu'il déroula soigneusement sur son lit avant d'enlever sa chemise blanche dont la manche droite était tachée de sang. Quelques instants plus tôt, les deux jumeaux avaient du essuyer une véritable embuscade dans les couloirs du troisième étage. En effet, plusieurs Gryffondors de 6ème et 7ème année s'étaient ligués contre Valentyn après que ce dernier se soit permit, une fois de plus, de les provoquer en duel pour des raisons qui échappaient totalement à la raison humaine. En bon frère protecteur, Narcisse s'était interposé et avait été blessé au bras droit après qu'un des 7ème années se soit servit d'un couteau du déjeuner ( appelé avec un Accio ) et projeter comme un projectile sur Valentyn à l'aide du Waddiwasi. Dans la précipitation, Narcisse ne réussit à le dévier que partiellement à l'aide d'un Protego hasardeux. Blessé d'une entaille de vingt bons centimètres à l'avant-bras droit, il se soignait à présent comme il le pouvait à l'aide d'une vielle potion de son père et ces bandelettes de fortune qu'il enroulait soigneusement autour de la plaie. Une fois le bandage plus ou moins bien ficelé à son avant-bras droit, l'aîné des jumeaux se tourna vers sa penderie et en sortit une chemise noir comme le jais qu'il enfila rapidement avant de se tourner vers son frère en retroussant ses manches.

    « J'ai fait ce que j'avais à faire ... » Lui répondit-il, les yeux abaissés sur le tissu qu'il repliait soigneusement.

    « Je n'avais pas besoin que tu me protèges ! J'aurai très bien put m'en sortir seul ! » Rétorqua Valentyn, planté comme un "i" devant la porte du dortoir.

    Une fois les manches de sa chemise correctement retroussée, son col relevé, et quelques uns des boutons attachés, Narcisse attrapa une nouvelle cravate qu'il noua par dessus son bandage. Ceci fait, il se dirigea vers la sortie sans pour autant relever son regard vers celui de son frère. Ce dernier, sentant sa colère s'apaiser depuis les dernières paroles de son aîné, se décala pour le laisser passer. La porte du dortoir ouverte, Narcisse s'arrêta et murmura à son intention.


    « Il est des gens en ce bas monde qui méritent que je verse un peu de mon sang pour qu'elles n'aient pas à souffrir ... »

    Valentyn resta totalement secoué par les paroles de son frère mais avant même qu'il n'ait put ouvrir la bouche, ce dernier avait déjà refermer la porte. En quelques minutes, le Serpentard traversa sa salle commune et en sortit, direction le grand hall d'entrée. Là-bas, il croisa quelques têtes de sa maison qu'il salua brièvement d'un presque imperceptible hochement de tête. Le pas léger, les mains enfoncées au fond de ses poches, il sortit dans l'enceinte extérieure de l'école et plus particulièrement dans le parc qui était pour parler franchement, totalement vide de monde. Si ses désirs n'étaient pas nécessairement tournés vers le plein air, il devait avouer qu'un bon bol d'air frais avait toujours le don de l'apaiser. Malgré les quelques mèches de cheveux qui dormaient devant son oeil droit, il put contempler l'horizon lointaine avec cette nostalgie d'un passé révolu. A la simple évocation de ce passé douloureux, Narcisse abaissa ses iris bleus sur le sol en poussant un profond soupire de solitude.

    Au loin, les grandes portes grinçaient à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Lupin
Admin |I'm dreaming
 Admin |I'm dreaming
avatar

Féminin Nombre de messages : 665
Age : 28
Emploi/Maison : Les lions
Âge du perso : 15 ans
Amour : Narcisse... Tu es gravé dans mon coeur à jamais...
Date d'inscription : 10/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Gaby, Gab'
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Confuse mais amoureuse...
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Mer 7 Mai - 16:57

    Je ne me comprends pas... Bon c'est pas nouveau mais il faudrait peut-être qu'un jour je songe à me fixer. Et par là je fais référence à mes relations. Je sais pas si c'est parce que j'ai continuellement besoin de changement ou tout simplement parce que j'ai un coeur de pierre et que je n'ai jamais aimé Ah oui, pourquoi je me pose cette question? Et bien c'est bien simple, j'ai comme l'impression que Sony ne m'intéresse plus comme avant. Je suis vraiment une idiote sans cœur... Mais alors pourquoi j'ai l'impression que j'ai besoin d'un toute autre personne... De quelqu'un que j'avais effacé de mon esprit mais jamais de mon cœur. J'ai déjà dit que j'avais peur de lui, mais en fiat ce n'était pas exactement ça, j'ai seulement peur de l'amour quej'éprouve pour lui... Oui je sais j'ai dit que je n’avais pas de cœur, mais lui on dirait qu'il est le seul à l'avoir réanimé... Pourtant je devrais l'oublier.... C'est fini entre nous, il ne voudra plus jamais de moi c'est certain.

    La blonde poussa un autre millième soupir d'agacement et de fatigue. Mais plutôt de fatigue mentale parce qu'elle n'arrêtait pas de se tourmenter depuis quelques jours déjà. Par contre, elle agissait normalement avec Sony car elle ne voulait pour rien au monde qu'il se doute de quoi que se soit. Elle se sentait tellement mal, il l'aimait mais pas elle, il avait été censé l'aider mais au fond il lui avait juste fait remémorer à quel point elle chérissait ce serpentard. La sang et or était couché dans son lit, tout simplement parce qu'elle n'avait pas dormit de la nuit, son questionnement dépassant ses entendements. On aurait dit que cette nuit avait été la pire de tous depuis son histoire avec Sony. Elle savait qu'elle devrait lui avouer ce qu'elle ressentait réellement pour Narcisse avant que ça ne devienne un gâchis. Elle espérait néanmoins rester proche de son sang et or parce qu'il l'avait réellement aidé, à aimer quelqu'un d'autre peut-être, mais il était pour elle un ami tellement important et crucial. Et puis de toute façon, en ce moment elle avait envie de le retrouver... De revoir son serpentard à qui elle n'avait pas parlé depuis plus d'un mois... Pourtant elle ne savait vraiment pas où le trouver et elle perdit rapidement cette idée, plus lâche que jamais.

    Elle décida donc de se lever, entendant très bien son estomac la couvrir de longs sons. Elle avait retrouvé l'appétit avec l'aide de Sony, mais elle avait faim d'autre chose. Pourtant, en bonne jeune femme, elle devait d'abord répondre à sa faim primaire, c'est donc pourquoi elle se dirigea vers la grande salle pour se prendre un petit déj'. Elle alla s'assoir seule sur un des tables de sa maison et mangea rapidement lorsque son regard fut attiré vers l’extérieur de la grande salle. Et non, son instinct ne mentait pas c'était bien son Narcisse qui passait dans le hall, en direction de la sortit. Même s'il passa assez rapidement, elle put remarquer qu'il pourtant une belle chemise noire, ce qui lui donnait l'air mystérieux et sombre qu'elle aimait tant et qu'elle avait rechercher auprès de Sony, sans grand succès évidemment. Elle c'était rapidement levée, passant à côté de Marie et Samuel, à qui elle n'avait pas adressé la parole depuis l'épisode de la cabane hurlante. Elle avait besoin d'une source de chaleur pou la réconforter, elle avait encore plus besoin de Narcisse depuis sa dispute avec ses meilleurs amis...

    Bref, elle trottinait à une vitesse incroyable et elle rejoignit enfin le vert et argent qui était assis plus loin dans l'herbe... Mais pas n'importe où... Sous l'arbre où leur histoire avait commencé... Rien qu'à cette pensée, la tête de la blonde lui tourna et elle sentait déjà les larmes au bord de ses yeux. Tout en approchant silencieusement, elle le fixait, dévorant son corps qu'elle aimait tant, et ses cheveux. Il ne semblait pas l'apercevoir, ou du moins, il ne la regardait pas. C'est donc pourquoi se fichant totalement de ses pantacourts blancs, elle se mit à genoux et avec un sourire plutôt triste lui dit:

    _Salut Narcisse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse T. Rogue
Beau Ténébreux au Sang Froid
Beau Ténébreux au Sang Froid
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 30
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : One Heart for Only One Marvellous Woman ... Gabrielle
Date d'inscription : 02/05/2008

Plus sur le perso
Surnoms: /
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Enigmatique, Ténébreux, Endurci, Froid, Distant
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Mer 7 Mai - 20:15

    Le pas plus lent que d'habituel, le Serpentard descendit la longue série de marches qui séparait les grandes portes du parc. Au terme de cette descente laborieuse, un puissant vent d'ouest balaya sa chevelure brune et le contraignit à détourner légèrement son visage et à fermer momentanément ses paupières pour protéger ses yeux de la poussière nouvellement transportée. Le ciel commençait tout juste à se voiler de quelques nuages partagés entre le blanc crème et le gris léger mais peu importait. Il n'était de toute manière pas venu pour faire une cure de soleil. Quand il put enfin rouvrir ses paupières, le regard de Narcisse s'arrêta sur un arbre au tronc légèrement recourbé et au feuillage d'un vert très foncé. En le redécouvrant ainsi, le Serpentard sentit un début de noeud se former autour de son estomac. Cet arbre était spécial. Spécial car il était celui sous lequel il avait débuté la seule histoire d'amour qu'il avait voulu vivre. Autrefois, cet arbre lui paressait majestueux et resplendissant sous les rayons du soleil mais aujourd'hui, il paressait fatigué et terni comme s'il avait lui aussi souffert de cette rupture. A cette simple pensée, Narcisse ne put s'empêcher de faire quelques pas vers lui pour finalement s'arrêter sous ses branches. Les mains dans ses poches, il leva ses yeux vers la cime de l'arbre et l'observa longuement sans pouvoir empêcher une tonne de flashs de se succéder dans son esprit.

    En l'espace de quelques secondes, il revit le visage de Gabrielle, le sien, ces sourires puis ces rires qu'ils avaient tant échangés ici même. Lassé par tant de souvenirs devenus douloureux au fil du temps, Narcisse laissa échapper un profond soupire avant de s'installer à même le sol, genoux repliés et bras posés délicatement dessus pour se rejoindre un peu plus loin par les mains. Pourquoi tout avait prit fin ? Pourquoi tous les jours qui avaient suivis leur rupture jusqu'à aujourd'hui avaient été accompagnés de tant d'amertume ? Et tout simplement pourquoi n'était-il tout simplement incapable de la chasser de son esprit ? Autant de questions qui ne semblaient trouver qu'un seul écho au fond de lui même ... l'écho produit par son coeur. Plaquant sa main droite contre son torse, là même où ce dernier battait d'un rythme régulier, il plongea son regard étonnement désespérer dans le vide comme s'il demandait à son propre coeur de faire le deuil. Le deuil d'un passé, le deuil d'un amour, le deuil d'une vie déchirée. Mais c'était trop lui en demander. C'était comme lui demander de s'autodétruire ou tout simplement de rompre le seul sentiment qui lui donnait encore la force de se lever le matin et de fermer ses yeux le soir.


    _Salut Narcisse...

    A ce moment précis, tout s'arrêta ... jusqu'à ses battements de coeur. Lentement, sa main se décolla de son torse et rejoignit sa jumelle, bras tendus sur ses genoux repliés. Ses cils clignèrent et son regard se perdit à l'horizon comme si cette simple intonation de voix l'avait pétrifié. Pourtant, son visage demeurait insensible, neutre, comme toujours ou presque. Ses oreilles se tendirent et il l'entendit s'arrêter à quelques centimètres seulement sur sa gauche. Car il n'avait aucun doute possible sur l'identité de cette personne, à l'écoute de ce si tendre et délicat timbre de voix. Gabrielle l'avait rejoint. Premièrement se fut une vague douloureuse qui envahit l'énigmatique Serpentard puis une autre moins morne. Finalement se fut la nostalgie qui le gagna entièrement. Un sentiment qui se mêla très lentement à un autre, qu'il s'était pourtant efforcé d'éteindre ou tout du moins de tapir au plus profond de lui. Ce sentiment n'était autre que l'amour qu'il pouvait porter à cette fille. Un amour ou plutôt, le seul qu'il serait en mesure d'accorder à quelqu'un car depuis qu'ils s'étaient séparés, Narcisse ne l'avait plus jamais redonné à qui que ce soit. Il savait pourtant bien que Gabrielle avait tourné la page et sortait à présent avec un garçon de sa propre maison. Ne sachant comment réagir à toutes ces sensations, il se décida finalement à lui répondre de sa voix étrangement basse, mélancolique, ses yeux toujours tournés vers l'horizon.

    « Salut Gaby ... »

    Un mois, un mois qu'ils ne s'étaient plus parlés et presque autant qu'ils ne s'étaient plus croisés. Alors pourquoi s'était-elle arrêtée à ses côtés ? Voulait-elle jouer avec ses nerfs ? Décidemment, il n'y comprenait rien et si toutes ces questions sans réponses torturaient de plus en plus son âme, il sentait naître au milieu de tout ce chaos, un semblant de bonheur de la savoir si prêt. Irrésistiblement, comme une nécessité enfouie, il pivota son visage vers elle et plongea son regard azur dans le sien malgré les quelques mèches de cheveux échouées devant ses yeux. Une fois de plus, son coeur sembla s'arrêter et se tordre mais rien, non rien ne le montra sur son visage. Elle n'avait pas changé ... elle était toujours aussi magnifique. Sous ses yeux bleus nuit, il se sentait toujours aussi envoûté voir même transpercé. Non personne ne pouvait l'égaler dans son coeur.

    « Ça fait bien longtemps que nous ne nous étions plus retrouvés sous cet arbre ... » Lui dit-il sur un ton léger et nostalgique, avant de reporter son regard au loin, l'air pensif, comme s'il venait de comprendre la signification de ses propres mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Lupin
Admin |I'm dreaming
 Admin |I'm dreaming
avatar

Féminin Nombre de messages : 665
Age : 28
Emploi/Maison : Les lions
Âge du perso : 15 ans
Amour : Narcisse... Tu es gravé dans mon coeur à jamais...
Date d'inscription : 10/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Gaby, Gab'
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Confuse mais amoureuse...
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Ven 9 Mai - 23:53

[J'peux pas faire autant que toi hein XD mais je vais me forcer ^^]

    Son coeur battait à mille à l'heure lorsqu'elle l'Avait vu assis au loin en dessous de leur arbre. Pourtant Gabrielle aussi trouva qu'il avait perdu quelque chose, son étincelle qui le rendait si beau auparavant. Un sourire triste avait étiré son visage en se disant que c'était peut-être à cause de leur histoire d'amour. Dans un sens, elle avait envie de rendre à cet arbre son éclat d'antan, et elle savait exactement comment faire. Mais la question était pouvait-elle le faire, ou plutôt le voudrait-il? Vous savez lorsqu'on aime un personne du plus profond de son coeur on a l'impression qu'on pourrait tout faire pour la rendre heureuse, la voir sourire... Pourtant, peut-être agissait-elle en égoïste mais tout ce qu'elle voulait c'était retrouvé la chaleur de son vert et argent. De retrouver l'amour qu'il lui avait autrefois donné. Ce même amour qu'elle n'avait pas su gérer la dernière fois, cet amour qui lui avait fait une peur bleue, mais surtout lui faire aire une grande connerie. Personne ne pouvait réellement comprendre pourquoi elle avait fait ça, personne sauf elle. Et elle voulait le dire à Narcisse... Elle voulait avoir la chance de bien s'expliquer au moins une fois dans sa vie à la personne qu'elle aimait. Son homme mystérieux, à qui, elle en était presque sure, lui avait tant donné sa confiance et elle l'avait brisé en un instant. Elle savait que le vert et argent ne pourrait pas pardonner cet événement et la blonde s'en voulait à mort. Elle ferait tout pour le ravoir... Revoir son sourire parfais et son corps qu'elle aimait tant. Parce qu'à y penser même si Gabrielle était plutôt en manque de sexe, elle n'avait pas envie de le faire avec Sony. Enfin plus comme elle en avait eu envie au début. Elle voulait que seulement lui la retouche, qu'il rallume son feu intérieur... Toutes ses pensées se bousculaient dans sa tête alors qu'elle se retrouvait en face de lui... Depuis si longtemps... La blonde attendait avec anxiété que le brun daigne prendre la parole, n’importe quoi qui apaiserait son corps…


    « Salut Gaby ... »

    Voilà, ses simples mots avaient réussis à calmer la sang et or. Il ne lui fallait pas plus. En faite il ne fallait pas qu’elle pense trop, sinon elle aurait peur. Sa respiration commençait déjà à accéléré, être si près de l’homme qu’on aime n’est vraiment pas bon pour le système… Enfin pas pour Gaby!
    Quand son regard croisa le sien elle se sentit frissonner. Un merveilleux frisson qui lui avait parcouru la colonne vertébrale, le seul genre de frisson qu'il lui faisait faire. Son regard, aussi bleu que le sien mais pourtant bien plus pénétrant. Mais Gabrielle remarqua quelque chose immédiatement, il n’avait plus le même regard que lorsqu’ils étaient ensemble. Enfin, même avant qu’ils soient ensemble le garçon était un tant soit peu convenable avec la fille de Remus Lupin, enfin durant les vacances d’étés. Son regard actuel était plus vide que jamais et surtout triste, et ça la blonde s’en voulait tellement. Son cœur se resserra, elle voulait lui sauter dans les bras et le réconforter. Lui dire que tout allait bien et qu’elle l’aimait encore… Pourtant elle ne pouvait pas… Son corps était paralysé par la peur, à nouveau. Son amour pour lui la terrifiait tellement il était grand et imposant. Mais la chose qu’elle souhaitait le plus c’était de pouvoir l’embrasser à nouveau, pour qui lui donne envie de revivre…

    J’ai toujours eu cette peur qui me rongeait au fond de moi. Ça doit cesser, je l’aime beaucoup trop pour le perdre… J’ai mal… Je voudrais tant lui dire ce que je ressens encore pour lui. En dessous de cet arbre, qui est pour moi plus qu’important… Je t’aime Narcisse…

    « Ça fait bien longtemps que nous ne nous étions plus retrouvés sous cet arbre ... »

    Une voix nostalgique lui avait soufflé ses mots… Qu’est-ce qu’elle le souffrait de le voir dans cet état. Elle ne pouvait plus se résoudre à ne rien essayer, mais surtout à ne pas le toucher. Il avait déjà relevé son regard au loin, elle voulait qu’il continue à la fixer… à jamais… Elle se rapprocha de lui alors, beaucoup trop d’ailleurs et elle vint enlacer de ses doigts une des mains qui trônait sur les genoux du garçon. Elle serra sa main comme elle le pouvait et elle le fixait jusqu’à ce qu’il puisse croiser son regard désespéré à nouveau. Désespérée de ce qu’elle allait faire… Elle s’élança donc d’un voix triste :

    _Ça fait trop longtemps Narcisse…. Tu me manques tellement…
    Voilà, elle l’avait dit, maintenant elle ne pouvait plus reculer et elle en était plutôt heureuse. Au moins si Narcisse la repousserait elle aurait essayer…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse T. Rogue
Beau Ténébreux au Sang Froid
Beau Ténébreux au Sang Froid
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 30
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : One Heart for Only One Marvellous Woman ... Gabrielle
Date d'inscription : 02/05/2008

Plus sur le perso
Surnoms: /
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Enigmatique, Ténébreux, Endurci, Froid, Distant
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Lun 12 Mai - 13:20

    Ses yeux brillant d'un bleu plus pâle que jamais, Narcisse observa longuement l'horizon en se demandant ce qu'il pouvait bien faire dans cette situation. La seule fille pour qui il avait eut des sentiments était enfin revenue à ses côtés, là à quelques centimètres seulement, et pourtant ... pourtant tout était si compliqué. Le passé pesait encore lourdement sur son coeur de pierre. Un coeur dont la froideur ne pouvait combattre tous les souvenirs douloureux qui avaient suivis leur rupture. Mais pouvait-il seulement se passer d'elle ? Narcisse savait bien que non. Preuve à l'appui, il n'avait jamais accepté le moindre rendez-vous depuis leur histoire, jugeant qu'aucune fille ne serait à même de la remplacer. Aujourd'hui, Gabrielle se tenait à quelques pas de lui, plus prêt qu'elle ne l'avait jamais été au cours de ces dernières semaines. Pourquoi ? L'aîné des jumeaux Rogue n'en savait absolument rien. Tout était si flou dans sa tête qu'il avait peine à réfléchir correctement. Son visage demeurait néanmoins figé dans une expression de neutralité parfaite, quelques unes de ses mèches brunes se ballotant de temps à autres sous l'impulsion du léger vent d'ouest. Lentement mais sûrement, son coeur retrouva un rythme plus ou moins régulier, secouer parfois par le souffle de Gabrielle qu'il réussissait à percevoir de temps à autre lorsqu'un silence quasi religieux s'abattait sur le parc. Sa présence était autant de joie qu'il avait éprouvé de peine durant toutes ces semaines de séparation. Mais que pouvait-il bien faire désormais ? N'avait-elle pas continué sa vie sans lui ?

    Comme pour lui répondre, le destin décida que Gabrielle s'approcha davantage de lui. Narcisse éprouva alors bien des difficultés à ne plus soutenir l'horizon du regard. La main délicate de la belle blonde glissa le long de son avant-bras jusqu'à sa main gauche, qu'elle enlaça le plus tendrement possible, avant de la serrer doucement entre ses doigts presque frigorifiés. Immédiatement, Narcisse abaissa ses yeux sur ces deux mains enlacées l'une contre l'autre. Un flash traversa son esprit torturé, l'image d'une ballade à Pré-au-Lard qu'ils avaient faîtes main dans la main en plein hiver. De nouveau, il entendit le souffle de Gabrielle, ce qui eut don de le ramener à la réalité et à sa main entrelacée contre celle de sa ex-petite amie. Très délicatement, son visage se désaxa vers elle de quelques centimètres puis se furent ses deux pupilles noirs qui se logèrent dans le coin gauche de ses yeux pour recroiser son regard pénétrant. A ce moment précis, Narcisse remarqua cette lueur étrangère dans ses yeux, comme emprunte d'un désespoir que personne n'était capable de soutenir. Fronçant légèrement les sourcils de peine à cette vision de malheur et de souffrance, le Serpentard tourna son visage face au sien et voulut dire mot mais se fut sans compter sur la rapidité d'action de sa magnifique voisine.


    _Ça fait trop longtemps Narcisse…. Tu me manques tellement…

    Ces mots résonnèrent comme autant de coups de poignard dans son coeur. Blessé à vif, Narcisse fixa Gabrielle d'un regard qui trahissait pour la première fois ses émotions. La surprise, le doute, le bonheur, la peur, tous se mêlèrent dans ses yeux pour former un tableau des plus perdu. Il fallut quelques secondes au Serpentard pour réaliser parfaitement ce qu'il venait d'entendre. Quand se fut enfin le cas, Narcisse fit ce qu'il n'avait jamais fait de toute sa vie ... abaisser le regard devant quelqu'un. Ses deux saphir s'abaissèrent et fixèrent le vide quelque part en bas à gauche de son champ de vision puis ses paupières se refermèrent lentement, elles aussi, pour laisser le plus ténébreux des Rogue et peut-être même des Serpentards seul dans le noir. Parcourut par le bonheur de ces paroles autant que par la peur d'une nouvelle blessure, Narcisse ne dit un seul mot pendant plus d'une minute. Seule sa main droite remua très légèrement. En effet, délaissée par l'étreinte de Gabrielle, elle remonta aussi délicatement qu'une brise légère le long de l'avant-bras de sa ex-petite amie avant de s'arrêter à l'orée de son coude. Comme s'il voyait enfin clair depuis des semaines voir des mois, Narcisse rouvrit ses yeux et se pencha très doucement à l'oreille de Gabrielle, son regard perçant croisant le temps d'un instant ses lèvres pulpeuses, puis sa joue effleurant tendrement la sienne pour finalement s'arrêter, l'une collée contre l'autre. Ses lèvres désormais perchées à même pas un centimètre de son oreille droite, il lui murmura ceci avec une délicatesse absolument rare en ce monde.

    « La vie est un enfer sans toi ... »

    Le regard porté sur les épaules de celle qu'il considérait comme sa moitié, Narcisse laissa un long temps de suspend durant lequel son rythme cardiaque sembla s'aligner sur celui de la rouge et or. Leur souffle sonna comme une mélodie mêlant pureté et tranquillité. Et quand celle-ci fut à son paroxysme, Narcisse laissa sa main droite se décrochée de l'avant-bras de Gabrielle dans un doux au revoir pour mieux venir épouser la courbe de ses côtes. Se sachant à présent plus prêt corporellement de sa secrète dulcinée, le Serpentard glissa ce dernier mot à son oreille.

    « ... reviens ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Lupin
Admin |I'm dreaming
 Admin |I'm dreaming
avatar

Féminin Nombre de messages : 665
Age : 28
Emploi/Maison : Les lions
Âge du perso : 15 ans
Amour : Narcisse... Tu es gravé dans mon coeur à jamais...
Date d'inscription : 10/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Gaby, Gab'
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Confuse mais amoureuse...
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Mer 14 Mai - 7:06

    Le temps, cette notion de la vie totalement imprenable et irréversible. Tant de choses auraient été faite si Gabrielle avait eu le pouvoir de retourner dans le temps. Tout d’Abord, la chose la plus simple au point de vue de la blonde aurait été fait plusieurs semaines auparavant. Elle ne serait jamais été voir ailleurs durant l’absence de deux semaines de son Narcisse. Elle aurait laisser passer cette soudaine crainte qu’il l’aille laisser tomber en pensant uniquement à leur futur commun, un futur qui serait tellement merveilleux qu’il ne pouvait être décrit. Pourtant, le temps, il ne sera jamais réversible et jamais la sang et or ne pourra effacer ses gestes. Ses geste qui lui ont coupé sa relation avec le vert et argent. Mais surtout, le plus important ces temps-ci c’était le temps qui était passé entre leur rupture et ce moment, beaucoup trop long et pénible. La blonde savait pertinemment à partir de maintenant qu’elle ne survivrait pas une seconde de plus sans avoir dit comment il lui manquant, amis surtout sans avoir essayer avec lui. Comme dit le proverbe qui ne tente rien n’a rien et là Gabrielle tenterait le tout pour le tout. C’est donc pourquoi une boule dans son estomac s’était formée après sa déclaration, attendant impatiemment la réponse de son ex. Son cœur faillit lâché quand le vert et argent baissa ses yeux vers le sol. Elle savait tr;s bien qu’il ne faisait jamais ce genre de chose avec quiconque et elle ne trouvait que cette augure plutôt mauvaise. Son cœur battait tellement lentement, allait-il lui dire qu’elle n’était maintenant rien pour elle? Qu’il avait trouvé l’amour ailleurs et qu’il était des plus heureux sans elle?

    Pourtant elle sentit son corps frissonner quand une chaleur quelle ne connaissait que trop bien venir près de son oreille. Elle vibrait; leurs joues se touchaient mais surtout elle sentait son souffle chaud dans son cou. Elle ne put s’empêcher de fermer les yeux tant une dizaines d’émotions parcourraient son corps à l’instant. Est-ce qu’il venait si près d’elle pour pouvoir l’enfoncer encore plus? Lui lancer un de ses vents incroyables pour la faire incroyablement souffrir? La blonde retenait son souffle à présent, comme si c’était le jugement dernier. Pourtant au lieu de lui annoncer d’une voix froide et méchante il dit plutôt d’une voix incroyablement douce :

    « La vie est un enfer sans toi ... »

    Ses yeux s’ouvrirent plus rapidement que jamais. Est-ce qu’elle avait bien compris?! Venait-il vraiment de lui annoncer dans une voix presque brisée qu’il souffrait autant qu’elle? Maintenant c’était fait, son cœur avait arrêté, quelque mili-secondes avant de repartir à cent à l’heure. Sa respiration était autant plus saccadée, Narcisse, SON Narcisse venait réellement de lui démontrer qu’il s’ennuyait d’elle… Elle aurait très librement sauté de joie si elle n’avait pas voulu briser leur lien si tendre. Pourtant, comme si ce n’était pas assez, comme si Narcisse ne jouait pas assez avec ses émotions depuis un moment, son souffle fut coupé lorsqu’il sentit sa main froide se poser sur ses côtes. Enfin, sa main avait beau être gelé Gabrielle elle la sentait totalement brûlante. Elle sentait sa peau bouillir en dessous de sa peau même à travers du tissu qui les séparait. Encore une fois, son chéri reprit la parole insufflant l’amour à la sang et or :

    « ... reviens ... »

    Cette fois c’était trop, elle ne put se retenir plus longtemps et elle se jeta lamentablement dans les bras de son ex-petit ami, celui qu’elle aime tant. Elle était tellement désolée… Désolée d’avoir fait souffrir Narcisse en le trompant parce qu’au fond leur rupture avait été causée entièrement par elle. Elle laissa rouler quelques larmes sur ses joues, des larmes de soulagement et de tristesse. Le vert et argent lui demandait de revenir… Elle se foutait royalement de toute autre personne dans se monde à présent, tout ce qui lui importait c’était qu’ils s’aiment éperdument et qu’ils ne pourraient rien faire pour s’éloigner à nouveau. Sa tête était enfouie dans l’épaule réconfortante de son amour et elle laissait sa peine couler sans aucune gêne. Elle dit d’une voix brisée :

    _Je t’ai fait tellement de mal… Mais je ne peux pas refuser ça, je veux revenir avec toi.

    Elle serra encore plus fort son chéri. Elle se fichait des convenances, tout ce qu’elle voulait c’était de retourner avec lui parce qu’elle l’aimait plus que tout. Elle serra plus fort son chéri avant de détourner son visage pour venir collé son front au sien, ses lèvres à un centimètre des siennes.

    _ Je t’aime tant Narcisse…

    Elle n’osait plus faire aucun geste de peur que son amour s’envole… Elle l’aimait tellement, elle devait voir la vérité en face et surtout ne pas prendre peur, il le fallait pour leur futur…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse T. Rogue
Beau Ténébreux au Sang Froid
Beau Ténébreux au Sang Froid
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 30
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : One Heart for Only One Marvellous Woman ... Gabrielle
Date d'inscription : 02/05/2008

Plus sur le perso
Surnoms: /
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Enigmatique, Ténébreux, Endurci, Froid, Distant
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Dim 18 Mai - 14:05

    Le temps semblait s'être suspendu au-dessus et tout autour du couple. Le vent cessa ses facéties et prit une note plus douce encore qu'une brise matinale. Un doux parfum se mit à voguer dans les airs telle une essence nouvelle. Au milieu de toute cette tendresse, cette volupté, Narcisse était toujours suspendu à l'oreille de la seule personne qu'il serait toujours à même d'aimer en dehors de sa famille. Sa main plaquée contre ses côtes, il put sentir le rythme cardiaque de sa somptueuse dulcinée s'emballer à un rythme effréné. Tendrement, presque aussi délicatement que le vent caressait son visage à l'heure actuelle, il resserra un peu plus ses doigts contre sa peau afin de lui faire savoir qu'il était là, tout prêt d'elle. C'est alors que la sublime Gryffondor se rua littéralement dans ses bras en le serrant si fort qu'il ne put s'empêcher d'écarquiller grand ses yeux avant de refermer peu à peu ses paupières pour mieux profiter de cette si douce étreinte. Lentement ses bras parcoururent la peau de la belle rouge et or, jusqu'à ce qu'ils purent enfin l'encercler avec tout l'amour dont on pouvait rêver. Enfin, enfin ils étaient réunis de nouveau. Après toutes ces semaines d'immondes douleurs, il pouvait enfin ressentir ce frisson le parcourir en réaction à la chaleur du corps de Gabrielle. Il lui sembla soudainement que cette chaleur était, sans aucun doute possible, la plus agréable qu'il pouvait exister en ce bas monde. Alors ses yeux d'un bleu profond se rouvrirent et comme un signe du destin, il aperçut un bourgeon comparable à un bouton d'or sur la branche la plus longue de l'arbre sous lequel il se trouvait en ce moment même. Cet amour ne pouvait mourir car il était fleuri de milles et uns instants comparables à ce bourgeon d'or : riches et somptueux, resplendissant pour une éternité.

    _ Je t’ai fait tellement de mal… Mais je ne peux pas refuser ça, je veux revenir avec toi.

    Narcisse sentit un pincement au coeur le saisir à nouveau quand il entendit la voix totalement brisée de sa chérie. Un pincement au coeur qui traduisait aussi bien sa joie à l'écoute de ses paroles que sa peine à l'écoute de sa voix. Intérieurement, elle souffrait plus qu'il ne pouvait en être supporter. Il le savait mieux que quiconque, il pouvait le ressentir au plus profond de lui-même comme un instinct que nul n'aurait sut expliquer. Oui, elle lui avait fait beaucoup de mal. Oui, elle avait saigné son coeur comme jamais personne ne l'avait saigné. Mais peu importait à ses yeux désormais, toute la douleur s'était évaporée au seul contact de sa peau contre la sienne. Le passé était toujours entaillé d'erreurs que tous pensaient irréparables. Narcisse n'était pas de ceux qui croyaient en ce fait. Bien au contraire, il savait que Gabrielle n'aurait jamais été capable de lui faire le moindre mal dans la réalité. Depuis toujours, il croyait que toute cette peine avait été provoquée par quelque chose qui le dépassait totalement. Un quiproquo peut-être ? Oui peut-être ... quoi qu'il pouvait en être, le Serpentard laissa un sourire illuminer progressivement son merveilleux visage. Quelques unes de ses mèches brunes recouvraient son front et même son regard, lui donnant cet air mélancolique que peu lui connaissait. Heureux, on pouvait dire qu'il l'était plus qu'il ne l'avait été par le passé. Aujourd'hui était un nouveau jour, un nouveau départ, qu'il se devait de savourer en compagnie de la seule fille qu'il se savait capable d'aimer pour l'éternité.

    _ Je t’aime tant Narcisse…

    Son front collé contre celui de sa belle moitié, Narcisse tint son regard baissé un court instant avant de le relever brusquement vers le sien. Ses yeux perçant mais doux pour l'occasion restèrent figés devant ceux imbibés de larmes de Gabrielle. Alors, lentement, il glissa son bras droit le long de son corps et porta sa main contre sa joue pour essuyer ses larmes d'un mouvement délicat du pouce. Son sourire rayonnant aux coins de ses lèvres s'accentua davantage, comme s'il cherchait à le redonner à sa dulcinée. Elle l'aimait et lui l'aimait et la chérissait plus qu'il n'aimait et chérissait sa propre existence. Il n'avait que 16 ans mais il savait déjà qu'elle était la femme de sa vie. La seule et unique pour qu'il éprouverait des sentiments aussi forts. Emporté par toutes ses sensations amoureuses qui nouaient son coeur et son estomac, le Serpentard raccourcit progressivement la distance qui séparait ses lèvres de celles de Gabrielle. Avec une légèreté peu commune et une tendresse presque enivrante, il véhicula toute la douceur qu'il pouvait éprouver pour elle dans un baiser des plus langoureux. Laissant sa main droite se perdre sous la mâchoire de la belle rouge et or pour mieux remonter dans ses cheveux dorés, Narcisse ferma ses yeux et se laisse envoûter par ce tendre baiser. Ses lèvres effleuraient si lentement les siennes qu'il semblait que toute l'essence de leur amour était entrain de s'y déverser et que chacun récupérait celle de l'autre.

    « Je t'aime plus que tout Gaby ... »

    Lui dit-il après avoir rompu très délicatement leur baiser. Ses yeux s'illuminèrent alors d'une lueur rare, comme un scintillement lointain. Le coeur palpitant, Narcisse effaça le sourire qui entaillait ses lèvres et ajouta ces seules paroles à toute la joie et le bonheur qu'il pouvait ressentir même si cela avait toujours un peu de mal à se refléter sur son visage.

    « Le passé est ce qu'il est, je ne veux plus y vivre ... c'est avec toi que je veux continuer ... et quand bien même tout disparaîtrait dans ce monde ... je serais toujours comblé si tu étais là ... à mes côtés »

    Alors enfin, Narcisse retrouva son sourire et déposa un doux baiser sur le front de Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Lupin
Admin |I'm dreaming
 Admin |I'm dreaming
avatar

Féminin Nombre de messages : 665
Age : 28
Emploi/Maison : Les lions
Âge du perso : 15 ans
Amour : Narcisse... Tu es gravé dans mon coeur à jamais...
Date d'inscription : 10/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Gaby, Gab'
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Confuse mais amoureuse...
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Jeu 22 Mai - 0:11

    L’amour, le regret, la souffrance à l’état pure, c’était ce que la jolie blonde pouvait ressentir en ce moment. Les sentiments qui se mélangeaient à travers le corps de a sang et or suffisait à lui faire pleurer toutes les larmes de son corps. Oui elle était à côté de l’homme qu’elle chérissait le plus au monde, mais oui elle l’avait fait souffert par le passé. Gabrielle avait la fâcheuse habitude de garder tous ses souvenirs au fond d’elle, autant douloureux que joyeux. Elle se remémorait toujours le visage détruit de son amour lorsqu’il avait apprit sa trahison… D’ailleurs pourquoi n’arrivait-elle jamais à enlever se souvenir de sa pauvre tête? Elle voulait tant l’oublier.
    Et puis d’ailleurs pourquoi elle ne s’attardait pas au moment présent pour une fois? Ce moment qui faisait qu’elle était collée contre Narcisse, et qu’elle venait de lui avouer tous ses sentiments. Son front collé au vert et argent et ses larmes coulant sur son visage, c’était ça le moment présent. Puis enfin la longue attente termina et il décida de croiser son regard pénétrant au sien. Elle se sentit tressaillir à nouveau, sous se regard et maintenant sur sa main froide qui avait atterri sur sa joue pour effacer ses larmes. Et son sourire, le sourire qu’elle seule arrivait à voir comme cela. Il essayait de la faire sourire elle aussi apparemment. Ce qu’elle ne tarda pas de faire peu à peu, il la rendait tellement joyeuse, et surtout ce sourire rassurant lui signifiait que tout n’était pas perdu. Qu’elle avait encore une chance. Enfin, si ce n’était qu’un jeu de sa part c’était certain qu’elle allait tomber de bien haut. Parce qu’en ce moment elle se sentait de plus en plus rejoindre les nuages, un monde merveilleux. Lui aussi elle savait que s’il lui donnait sa chance ils feraient tout pour que leur couple fonctionne, et cela pour une éternité. Leur âme était destinée l’une envers l’autre et elles allaient se rejoindre, leur permettant de bâtir un avenir commun et magique. Comme si ce n’était pas assez le vert et argent se décida à poser ses lèvres sur les siennes, lui offrant une caresse rassurante et des plus tendre. Un baiser comme elle n’avait jamais eu la chance de goûter avec autre personne que lui. Avec les autres, ce n’était pas autant parfait et merveilleux ça c’était certain. La main du garçon s’attaquait maintenant aux cheveux dorés permettant ainsi à Gabrielle de ressentir un autre frisson. Quand leur baiser prit fin, trop tôt aux yeux de la sang et or, Narcisse lui dit :

    « Je t'aime plus que tout Gaby ... »

    Un réel sourire apparut enfin sur le visage de la blonde, il l’aimait, lui aussi! Leurs yeux brillaient respectivement d’une lueur épatante, mais aussi d’une lueur qui reflétait l’amour à l’état pur. Pourtant les autres paroles de son bien amé résonnèrent vraiment comme la plus belle déclaration qu’il avait put lui faire.

    « Le passé est ce qu'il est, je ne veux plus y vivre ... c'est avec toi que je veux continuer ... et quand bien même tout disparaîtrait dans ce monde ... je serais toujours comblé si tu étais là ... à mes côtés »

    Il voulait oublier le passer… Il lui permettait d’avoir une seconde chance, c’était vraiment la plus merveilleuse chose qui pouvait lui arriver. Il voulait continuer, faire un futur commun, tout comme l’avait souhaité Gabrielle. Elle aussi ressentait exactement les mêmes émotions du garçon. S’il était avec elle pour le restant de sa vie elle n’aurait pas besoin d’autre chose. Rien que de son amour et de lui. Pourtant même si elle se croyait à des milles de la réalité elle n’arrivait pas à oublier une personne : Sony. Il l’avait aidé à se sentir mieux et surtout à sortir de son anorexie. Elle lui était tellement reconnaissante pour cela et ça lui faisait déjà mal de devoir mettre fin à leur historie. Elle aimait bien trop Narcisse pour continuer dans le mensonge et elle devait s’avouer la vérité, Sony recevrait un immense coup en plein visage. Il l’aimait lui, c’était vraiment évident et la blonde se sentait possédé par Cruella des 101dalmatiens. Mais elle ne pouvait vraiment pas ignorer les sentiments qu’elle éprouvait pour le vert et argent, elle ne pouvait éviter qu’ils soient ensemble. C’est donc pourquoi elle allait tout raconter à Sony à leur prochaine rencontre c’était promis. Elle se préserverait en plus de l’embrasser à nouveau, elle ne voulait même pas tenter ce genre de choses car elle ne voulait pas le tromper à nouveau. Non seulement elle ne le voulait pas, mais elle ne le ferait pas. Ils seraient trop souvent ensemble pour qu’elle puisse regarder un autre mec, et surtout il devrait lui dire lorsqu’il s’en allait à quelque part pour ne pas qu’elle se sente trahis. Bref, Gabrielle se contenta de s’approcher à nouveau de son chéri pour le serrer dans ses bras, comme si elle ne voulait plus jamais le quitter.

    _ Je serai toujours à tes côtés à partir de maintenant… Mais bon tu sais que pour l’instant je suis avec un garçon de ma maison… Alors je vais tout lui dire le plus vite possible croit moi! Il ne me touchera pas je te le promet!

    Elle voulait qu’il aille confiance en elle et c’est pourquoi elle ajoutait ses mots du genre je te le promet. Elle voulait qu’il aille à nouveau confiance en elle, comme elle avait si bien confiance en lui. Elle était prête à tout lui confier même sa vie. Elle savait qu’il la protégerait contre tout à partir de maintenant. Ils bâttisseraient leur vie ensemble.

    _ Tout va s’arranger maintenant j’en suis certaine. On sera ensemble et c’est tout ce qui compte non?

    Elle avait désséré son étreinte pour fixer à nouveau le regard de son amoureux. Elle se fichait des autres, de Sony, de Nati, de toute sa famille et surtout de Valentyn. Ils ne réussiraient jamais à les séparer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse T. Rogue
Beau Ténébreux au Sang Froid
Beau Ténébreux au Sang Froid
avatar

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 30
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : One Heart for Only One Marvellous Woman ... Gabrielle
Date d'inscription : 02/05/2008

Plus sur le perso
Surnoms: /
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Enigmatique, Ténébreux, Endurci, Froid, Distant
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Lun 2 Juin - 17:52

    Progressivement, le vent se fit de plus en plus doux à l'intérieur du parc. Au loin on pouvait entendre les flots paisibles du lac et quelques bruits d'oiseaux en direction de l'est. L'instant semblait tranquille. Etonnament tranquille quand on comprenait les émotions qui s'éveillaient enfin entre les deux amants. De longues semaines l'un sans l'autre les avaient quelques peu changés au fond d'eux mêmes. Leur amour n'en était sortit que plus grand et plus fort que jamais. Narcisse avait beau regardé sa douce et tendre en face de lui, il avait encore peine à croire que tout s'était passé si vite comme si chacun avait pensé la même chose que l'autre pendant tout ce temps. Sans doute, était-ce une preuve de plus qu'ils étaient fait l'un pour l'autre à défaut de pouvoir en dire davantage encore à cet age. L'aîné des jumeaux Rogue savait pourtant bien, au plus profond de lui-même, que Gabrielle était sans nul doute possible la femme de sa vie. Plus que de l'alchimie, il s'opérait une sorte de magie jusqu'alors inconnue quand il la retrouvait. La simple vision de son visage le réjouissait autant qu'elle apaisait son coeur. Dire qu'il y a quelques jours, il pensait cette vision évanouie à tout jamais. C'était que le Destin voulait qu'ils soient bel et bien réuni. Heureux comme il était difficile de pouvoir le décrire, le Serpentard fixa longuement le regard de sa Gryffondor. Il y lut la joie et le bonheur, peut-être même un soulagement. Son regard avait néanmoins cette lueur particulière qui lui rappelait toujours ces longues après-midi d'antan où elle riait jusqu'à n'en plus pouvoir. A ce simple souvenir, Narcisse s'arracha un nouveau sourire. Sourire qui fut conclut de la meilleure manière qui soit par l'étreinte fougueuse que lui offrit sa bien-aimée. En sentant son corps contre le sien, sa chaleur mêlée à la sienne, il ne put s'empêcher de fermer ses paupières l'espace de quelques instants. Imprégner de cette présence si particulière à ses yeux, le vert et argent pouvait palper le plus grand de ses bonheurs, celui d'être de nouveau auprès de celle qu'il aimait.

    _ Je serai toujours à tes côtés à partir de maintenant… Mais bon tu sais que pour l’instant je suis avec un garçon de ma maison… Alors je vais tout lui dire le plus vite possible croit moi! Il ne me touchera pas je te le promet!

    Si ces paroles en auraient fait froncer les sourcils de plus d'un, il n'y était d'émotions négatives qui savaient se révéler sur le visage de Narcisse. Mystérieux, un peu comme une inquiétante brume matinale, il n'était de ceux qui se laissaient trahir par leur première impression. Figé dans un rictus des plus neutralistes, il regarda sa douce droit dans les yeux sans dire mot. Bien évidemment, il avait entendu parler de son compagnon. C'était même là qu'il avait cru comprendre que tout était terminé. Pourtant, tout s'était inversé en à peine une heure. A croire que tout lui souriait finalement. Sa fierté de Serpentard avait plus d'une vertu dans ce genre de situation; car si un Gryffondor aurait sans doute sentit la peur l'envahir à la simple idée de voir sa petite amie avec un autre, il n'en était de même pour un Serpentard. Fier de coeur et d'esprit, ils ne redoutaient pas le pire. Ils ne l'envisageaient jamais. D'autant qu'il avait confiance en Gabrielle, il se savait sûr désormais que plus aucune erreur ne serait commise. Une légère courbe se dessina cependant aux coins de ses lèvres aux derniers mots de sa bien-aimée. Elle lui promettait que personne ne la toucherait mais au fond de lui, il n'avait eut besoin de ces paroles pour le savoir. Certes, elle avait commis une erreur par le passé, une grave erreur. Mais comme il lui avait dit, le passé était le passé, il ne souhaitait plus y vivre. Seul l'avenir l'importait désormais. Il avait de nouveau confiance en elle et il savait qu'il avait raison d'en avoir. Plus que tout autre chose en ce monde, elle était merveilleuse. Plus qu'en n'importe qui en ce monde, il croyait en elle. Il n'existait rien de plus fort à cela, non rien. Alors lentement, Narcisse remonta ses mains le long de ses côtes pour ensuite redescendre le long de ses bras jusqu'à saisir ses mains dans les siennes.

    _ Tout va s’arranger maintenant j’en suis certaine. On sera ensemble et c’est tout ce qui compte non?

    A cette question, Narcisse ne répondit que mieux par un hochement de tête accompagné d'un sourire radieux. Elle avait raison, tout allait pour le mieux. Il leur fallait construire leur nouvelle vie à présent, loin de tous ce qui avait put tenter d'encombrer leur chemin. Narcisse ne put s'empêcher de penser aux Apprentis de l'Ordre car tous deux en étaient membres et il y avait fort à parier qu'ils seraient membre de l'Ordre une fois leur scolarité terminée. Cela n'étant tout de même pas d'actualité, le Serpentard se recentra sur l'instant présent. Cet instant précieux qu'il partageait avec la plus incroyable, et la plus belle des femmes qui était à ses yeux.

    « C'est tout ce qui compte oui »

    Le ton se voulait étonnement doux quoi qu'un soupçon délicat. C'était là une manière de lui faire comprendre qu'elle était tout ce qui comptait pour lui et qu'il n'y avait rien de plus important que d'être avec elle aujourd'hui, demain, et jusqu'à ce que plus rien ne soit. Il l'aimait pour ce qu'elle était. Il l'aimait pour ce qu'elle avait toujours été avec lui. Certains perdent leur masque devant la peine, la peur ou encore la douleur, lui, ne le perdait que devant elle. Maintenant qu'ils étaient de nouveau réunis, plus rien ne pouvait les séparer. Narcisse pouvait dors et déjà entendre les quelques railleries passagères de son jumeau lui siffler dans les oreilles, mais il savait comment s'y prendre pour lui faire entendre raison. Valentyn ne se risquerait de toute manière pas à se retourner contre lui, car il savait bien que son aîné connaissait un grand nombre de ses facéties inavouées de peur d'en refroidir plus d'un ou plus d'une. Il les avait toujours terré dans le silence et lui avait promis que jamais il n'en dirait mot à qui que ce soit. Valentyn resterait donc tranquille. Pour ceux ou celles qui ne souhaiteraient comprendre ... et bien, tout compte fait, Narcisse n'en avait rien à faire. Il était libre de faire ses propres choix. Libre d'arracher son coeur pour une seule et unique personne. En ce jour, il l'avait fait et il en était heureux. Lentement, il remonta ses mains et par la même occasion celles de Gabrielle vers lui. Arrivé à hauteur de son menton, il abaissa sa nuque et apposa un baiser digne de la plus délicate révérence sur le dos de ses mains, les yeux lovés dans les siens.

    « ... j'ai confiance en toi ... plus qu'en quiconque »

    Lui murmura-t-il en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Lupin
Admin |I'm dreaming
 Admin |I'm dreaming
avatar

Féminin Nombre de messages : 665
Age : 28
Emploi/Maison : Les lions
Âge du perso : 15 ans
Amour : Narcisse... Tu es gravé dans mon coeur à jamais...
Date d'inscription : 10/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Gaby, Gab'
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Confuse mais amoureuse...
MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   Mar 10 Juin - 7:17

[Désole encore pour la longueur de ce poste, mais bon je ne t’arriverai jamais à la cheville et si j’essaye toujours d’en faire des aussi longs que toi je te répondrai jamais! >.<]


Ce n’était pas une coïncidence que les deux jeunes se retrouvent sous le même arbre qu’ils c’était avoué leur amour. Loin de là, c’était plutôt comme une symbolique et par la magie qui était présente dans ses murs, ils c’étaient retrouvés au même endroit au même moment, permettant ainsi leur retrouvaille. Qui sais d’ailleurs, s’ils se seraient reparlés sans cette rencontre merveilleuse… Le destin permettait parfois de vous surprendre et de la merveilleuse façon. Comme un écrivain Canadien connu a écrit, nos souhaits ne sont pas toujours inexaucés, ils sont simplement exécutés plus tard et d’un autre façon. Là ce qui importait c’était qu’ils étaient ensemble sous cet arbre, qui commençait déjà à refleurir…

« C'est tout ce qui compte oui »

À nouveau son visage fut gratifié d’un immense sourire de sa part. L’amour nous donne des ailes et c’était bien le cas pour ces deux tourtereaux. La jeune fille ne voyait à présent plus que les prunelles de son homme, se sentant tout juste bercé par les vagues de ses yeux océans. Sérieusement que pouvait-elle demander de plus?! Je ne peux vous décrire comment je suis heureuse en cette instant, c’est comme s’il y avait un feu d’artifice live en moi, dans mon cœur. Jamais je n’aurais cru avoir la chance d’être pardonné un jour par Narcisse. Jamais je n’aurais cru tout simplement espérer quelques regards de sa part. Aujourd’hui nous nous regardons droit dans les yeux et j’arrive à le voir… Cet avenir que nous allons passer ensemble… Peu importe ce que les autres diront sur nous ou contre nous, l’important justement c’est qu’il y aura un nous. Cette notion d’unification qui sera toujours présente pour nous deux… Qui aurait pensé que pouvait dire ce genre de choses?! Même pas mon fort intérieur, ouais l’amour nous fait évoluer! Là encore la blonde avait raison, l’amour l’avait fait évoluer. C’était comme la notion que tout le monde était porter à croire, celle de changement. Le fait est que personne ne change, on évolue… Prenons par exemple un meurtrier… Après la prison il aura évoluer, qui sait s’il n’aura pas encore des envie bien enfouie au fond de lui… Drôle de comparaison puisqu’en cet instant nous parlions d’amour mais la haine n’est-il pas le sentiment le plus près de l’amour?! Ce meurtrier qui garde cette haine au fond de lui, Gabrielle le fait de même avec les sentiments qu’elle éprouve pour le vert et argent. Chaque caresse de sa part, chaque baiser la rendait dans un état extatique incomparable.

C’est d’ailleurs en frissonnant que la jeune femme reçut le baiser de son amour sur l’une de ses mains. C’était très intéressant comment le vert et argent devenait différent lorsqu’il se retrouvait avec sa bien-aimée. Alors qu’il était si froid avec les autres, si méchant il en était tellement le contraire lorsque Gabrielle était dans les parages. Elle agissait sur lui comme un tranquillisant, autant que lui faisait sur elle. Pourtant s’ils étaient maintenant à dix milles lieux de la réalité il était toujours vrai que la jeune fille avait cours dans 20 minutes… Enfin, loin de là l’idée de penser à cela mais en ce moment tout ce qu’elle faisait c’était fixé le regard de son bien-aimé.

« ... j'ai confiance en toi ... plus qu'en quiconque »

_ Moi aussi j’ai confiance en toi… C’est d’ailleurs pourquoi je suis ici aussi près de toi tu sais? Mais comme tu le sais si bien tout ne peut durer et je ne devrais pas être en retard… Arf… Et puis il y a aussi que je dois parler à Sony, j’étais censé le voir après les cours. Plus tôt il sera au courrant, et mieux se sera… Je sais que tu te fiches du passé mais je souhaite te le dire, nous avons rien fait ensemble. Tu resteras mon adoré pour l’éternité… Je t’aime Narcisse Rogue…

Elle ne donna pas au garçon le temps de répondre puisqu’elle était déjà en train de s’occuper de ses lèvres. Sa langue les léchait en quémandant à nouveau qu’elle rejoigne sa jumelle. Jamais elle ne se lasserai de se simple contact. N’importe quoi d’ailleurs, tant qu’il était avec elle. Mais le fait était qu’elle avait voulu lui dire qu’elle n’avait pas recouché avec un garçon depuis l’accident de la dernière fois… Bon elle l’avait tout de même fait avec Eden et c’était là le plus gros erreurs de sa part… Elle ne devait plus y penser de toute façon… Bref, il ne lui fallut pas beaucoup de temps avant que la blonde reçoive enfin ce qu’elle cherchait. Leur baiser fut encore plus passionné que les précèdent et mille fois plus chaud. Le corps de la sang et or était à présent collé sur le corps froid de son chéri. Elle savait au mon somment le réchauffé et c’était ça l’important. Son corps lui manquait tellement… Et plus leur baiser durait, plus leur langue se mêlaient plus la chaleur montait chez Gabrielle. Lorsqu’elle mit fin au baisser elle ne put même pas recroiser le regard de son chéri et se contenta de se mordre la lèvre inférieure. Elle devait partir, mais elle en avait envie…

_ Désolée… Je dois… Elle savait que ce qu’elle faisait était cruel mais elle ne pouvait s’en empêcher. Comme cette fois-ci où elle déposa à nouveau ses lèvres sur les siennes mais dans un baiser hatif._ Je dois y aller Narcisse… Je vais venir te chercher dans les cachots quand je vais en avoir fini avec Sony… Aller à tout à l’heure… Tu me manques déjà!

Et c’est en un clin d’œil que la blonde se retrouva loin de son chéri. Elle savait qu’elle ne devait pas faire durer le tout sinon elle ne lui aurait pas résisté. Mais peu importait, elle revenait en cours le cœur comblé et un grand sourire sur les lèvres; elle avait retrouvé son amour de toujours…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux regards mais un seul passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux regards mais un seul passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais Ou est Passé Mika ????
» Le petit Poucet - Un..deux..trois petits cailloux... Mais où est passé ma maison?
» Mais où est passé l'Admin ?
» Mais où est passé l'anneau que j'avais au-dessus de la tête ? [Raphaël] Terminée ?
» Vive la lumière du soleil ! Et... Mais elle est passée où ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Extérieur du château :: Lac et alentours :: Le lac et le parc-
Sauter vers: