AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Depuis bien longtemps ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mattéo Malefoy
Prince des Serpy | Capitaine des verts | Prefet
Prince des Serpy | Capitaine des verts | Prefet
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 27
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : Ca te regarde ???
Date d'inscription : 29/03/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Matt
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Vous osez le demander ??
MessageSujet: Depuis bien longtemps ...   Mer 23 Avr - 23:23

| Priorité à Samuel Malefoy |


    Depuis sa naissance, Mattéo avait été élevé à la dure loi des Malefoy. Sans cœur, sans pitié, froid mais glaciale à la fois, courageux mais machiavélique en même temps, le jeune Serpentard n’a jamais eu que ces quelques mots en tête. Etant l’aîné de cette famille, il n’avait pas le droit à l’erreur ! Il devait ressembler à un Malefoy, devenir mangemort comme un Malefoy, et voilà ! Personne ne lui avait jamais dis qu’il avait l’autorisation de s’amuser. Personne ne lui avait jamais dis d’être gentil avec une quelconque personne.
    Quand on a été élevé dans de telles conditions, comment ne pas faire ce qu’on nous a enseignés et éduqués ?? En tout cas, c’était l’impression que donnait le jeune Mattéo. Lui qui avait toujours suivis les consignes de son père et de sa mère à la lettre, il n’avait jamais agis autrement que cette manière. Le plus surprenant, c’est qu’en plus de les appliquer, il adorait ça en plus ! Méchant, cruel, que tout le monde ou presque déteste, faire du mal, c’était ce qu’il avait toujours fais, et c’était ce qu’il faisait à longueur de journée ! Certes, c’était bien beau d’agir de telles sortes, mais était-il vraiment heureux à la fin ?? Bien sur qu’il l’était ! Comment ne pas l’être ??? Lui qui faisait déjà parti des mangemorts – il possédait déjà sur son avant bras la marque du seigneur – il était vraiment un jeune homme des plus comblé.

    Se trouvant à présent à la table des verts et argents, le jeune préfet mangeait à sa guise avec ses ami(e)s. Le même sourire ravageur et glacial pouvait se lire sur ses lèvres d’une étrange couleur, tandis que le jeune Mattéo semblait se moquer à pleine joie d’une Bouffondor de cinquième année. Même si Matt prenait part à la conversation, il n’était pas vraiment présent … A chaque fois qu’il entendait parler de rouges et ors, une pensée se perdait toujours vers son frère, Samuel. Pourquoi relier ‘ Samuel ‘ à ‘ Bouffondor ‘ ? Tout simplement parce que c’était bel et bien le cas … Samuel Malefoy, le véritable petit frère de Mattéo, était à Gryffondor … Il n’avait jamais sut comment tout cela s’était passé … Il se rappelait tout … Le jour de la répartition de son frère … Le jour où son père, Drago, l’avait appris … Depuis toutes ces années, il n’avait pratiquement plus jamais parlé à son frère, sur ordre formelle de son père. Mais quelques part au fond de lui, tout cela lui manquait, car même si son frère l’avait certes déçu, il restait tout de même son frère, et il l’aimait quand même … Dans tous les cas, il n’avait plus envie d’entendre parler de rouge et or pour la journée, il en avait eu assez. Ne terminant même pas son repas, il se leva alors, s’en dire un mot à personne, et sortit de la grande salle, la tête haute, la démarche fière.

    Ne sachant cependant pas où il voulait aller, le jeune préfet se demanda alors ce qu’il pourrait bien faire, à part retourner dans les cachots. N’en ayant pas très envie, il eu alors l’idée de s’exiler un peu, loin de tous les regards indiscrets fixés sans cesse sur sa personne. Montant alors les escaliers deux à deux, se trouvant bientôt au quatrième étage, il était certain que là où il irait, personne n’y serait et ne pourrait le déranger. En tout cas, c’est ce qu’il croyait … ! Ouvrant alors la porte de la salle abandonnée, il était tombé un peu sous le choc, mais sans plus … Devant lui, se trouvait deux jeunes deuxièmes années apparemment. Pour Matt’, il était impossible de distinguer leur maison, étant donné qu’ils étaient tout les deux collés l’un à l’autre. Son éternel mauvais sourire sur les lèvres, il les fit alors sursauter, parlant d’une voix froide et glacé que tout le monde lui connaissait si bien :


    " Dehors les mômes, sinon c’est vingt point en moins pour …Serdaigle ! "

    S’étant alors décalé l’un de l’autre, il avait enfin put apercevoir ne serait-ce que leur cravates bleues. Bref, une fois les deux jeunes sortis, le rouge aux joues, le jeune préfet des verts et argents s’allongea alors sur une table, la plus proche de la fenêtre, fermant doucement les yeux, ne voulant plus être dérangé pour le reste de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Malefoy
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
avatar

Féminin Nombre de messages : 252
Age : 25
Emploi/Maison : Gryffondor - Préfet
Âge du perso : 15 ans
Amour : My Mind... Marie
Date d'inscription : 22/04/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Sam'
Orientation Sexuel: Biii =)
Caractère: Courageux, Impulsif, Pile Electrique, Lunatique, Ironique (attention aux susceptibles xP) Méchant quand il est déprimé
MessageSujet: Re: Depuis bien longtemps ...   Jeu 24 Avr - 20:59

    La vie... Quelle dure labeur quand elle s'y met. Samuel en avait un trop long vécu pour donner des exemples qui seraient bon à vous suicider, juste à l'ouïe de ceux ci. Il n'arrivait pas à se concentrer sur quoique ce soit autour de lui, tout lui rappelait de mauvaises choses, et ça, ce n'était pas bon signe pour la personne qu'était le Gryffondor. Quand il était dans cet état, c'était que quelqu'un ou quelque chose avait déclenché ''ça''.
    Ce n'était d'autre que son frère... Et oui. Encore lui... Mais que faire, quand rien que le fait de le croiser meurtrissait Sam' de l'intérieur? Même si en apparence, il le détestait autant que lui, il n'en restait pas moins attaché à ce garçon, d'un an son ainé.
    Cette éternel impression, qui n'en était d'ailleurs pas une, d'être rejeté par tous les membres de sa famille ne provoquait rien en le for intérieur du rouge et or, mais pour lui, les seules et uniques gens qui ne renieraient jamais, c'étaient son frère et ses deux petites soeurs. Une interdiction lui brisait le coeur, le laissant sans défense face à eux trois, et c'était celle de leur père.
    Un soir, où ils avaient été obligés de regagner leur manoir, le garçon avait clairement entendu son géniteur ordonner à ses jumelles: « Vous ne parlez pas à votre frère, rien que l'approcher, je vous le déconseille! »
    Ce jour là, il se vit pleurer de rage, et c'en fut la seule fois... Rien ne l'avait plus fait mal que cela, le priver de Jennifer et Alexia. C'était pour lui tout comme un affront, puissant et perfide, comme savait les faire les Malefoy. Même lui en était capable, et pourtant, peu le soupçonnait d'être aussi vile que ses parents.

    Toutes ces pensées se bousculaient dans sa tête, alors qu'il tentait tant bien que mal d'avaler la patte de poulet qu'il s'était servi. Le banquet avait commencé depuis à peine un quart d'heure, et Samuel sentait déjà une irrémédiable envie de partir et d'être seul. Ecoutant d'un oreille la conversation qu'avait engagé sa voisine de table avec d'autres élèves de sa maison, il ne pouvait s'empêcher de retenir ses jambes de partir en courant. Il baladait sa fourchette dans son assiette, piquant partout dans un cliquetis incessant, partout, sauf dans sa nourriture. Il lacha cet instrument, et se mit brusquement debout, avant de quitter rapidement la grande salle, sous les yeux habituellement ébahis des jeunes demoiselles folles de lui. Il était sûr que certaines auraient presque le culot de le suivre; et si c'était le cas, il les renverrait tout bonnement et d'une façon royale paitre. Elles n'allaient pas être dans ses pattes... Déjà que d'habitude, les supporter était pour lui une rude épreuve, alors en plus, les cotoyer! Il frissonna en imaginant toutes ces poulettes à moitié couchées sur lui, le violant presque... Il déglutit, ça en devenait presque indécent.
    Il monta les escaliers quatre à quatre, sa robe de sorcier volant derrière lui... Qu'allait il bien pouvoir faire, en attendant que les cours reprennent? Non: allait il assister aux cours de l'après midi, là était la réelle question. Si tel n'était pas le cas, il allait se voir errer dans les couloirs, se cachant dès qu'il aperceverait une personne qui aurait le courage de le dénoncer. Un Serpentard? Vous n'y pensez même pas!
    Les étages défilaient, et les jambes de Sam' ne fatiguaient pas... Être tranquille, il ne voulait que ça pour le moment. La bibliothèque? Haha, hors de question, rien qu'en le voyant entrer, la responsable le virerait... Lui, ne jamais rien y faire que parler? Mais vous ne le connaissez pas xD! Le couloir du quatrième s'étendait donc sous ses yeux... Il vit arriver vers lui deux jeunes deuxièmes années, silencieux et, étonnamment, rouge écarlate. Le rouge et or se retint de lancer une cinglante réflexion, et retint un fou rire en les croisant. Il tourna la tête vers un endroit qui lui était familière... La salle abandonnée.
    Quoi de mieux pour être plus seul que seul? Il poussa la porte et entra... Une fois celle ci violemment claquée, il se laissa glisser contre. Il ne daigna lever le regard, pas même pour s'assurer qu'aucune présence intempestive allait le déranger lors de sa méditation.
    Puis, au bout de quelques minutes, il se releva et se figea. Allongé là, sur la table près de la fenêtre, il voyait distinctivement Mattéo. Son sang ne fit qu'un tour, mais ne se sentant pas apte à bouger, il ne voulut s'approcher de lui, cet adolescent le traitant en traitre.
    Ses yeux aciers, semblables à ceux de tous ses ainés, ne quittait pas le garçon...
    « Nous retrouver dans la même pièce, je n'aurais jamais cru que cela arriverait... » lâcha enfin Samuel, sur son habituel ton ironique et méprisant lorsqu'il s'adressait ainsi à son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://innocent-teenager.skyblog.com
Mattéo Malefoy
Prince des Serpy | Capitaine des verts | Prefet
Prince des Serpy | Capitaine des verts | Prefet
avatar

Masculin Nombre de messages : 249
Age : 27
Emploi/Maison : Serpentard
Âge du perso : 16 ans
Amour : Ca te regarde ???
Date d'inscription : 29/03/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Matt
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Vous osez le demander ??
MessageSujet: Re: Depuis bien longtemps ...   Ven 25 Avr - 20:46

    Toujours allongé sur la table, près de la fenêtre, le jeune vert et argent semblait paisible. Personne n’était venu le déranger depuis une bonne demi-heure. De toute façon, toute personne qui aurait eu l’audace de venir le déranger pendant qu’il se trouvait encore dans la pièce, aurait immédiatement regretté le jour où il était né ! Certes, le jeune préfet pouvait se montrer très … disons insupportable, m ais s’en était rien si l’on venait le déranger, alors qu’il désirait être seul ! En tout cas, puisque personne n’avait franchi la porte de la salle de cours, tout allait bien pour lui … Une main sous la nuque, l’autre sur son ventre, le jeune Serpentard méditait en silence. Le sujet principal qui occupait alors ses pensées ne l’avait pas quitté depuis qu’il était partit en trombe de la table des verts : Samuel. Depuis six ans maintenant, ce sujet là l’obsédait sans cesse, sans jamais réussir à l’oublier parfaitement. Bien sur, il ne supportait absolument pas de voir son propre frère, un Malefoy, chez les rouges et ors, mais en plus le voir le plus claire de son temps défendre les gens de sa maison … Mattéo était hors de lui. Il ne savait plus comment réagir maintenant. Que faire dans ces moments-là ? Le serrer dans ses bras en lui disant que où qu’il aille, il restera toujours son frère ? Ou bien le regner complètement de la famille, sans même prendre la peine de lui dire qu’il l’aimait malgré tout ? Il ne fallait pas bien de dix secondes pour répondre à cette question … Il est tout à fait impossible pour le jeune blondinet de côtoyer un rouge et or ! D’une part, car son égaux lui interdisait, mais également son père … Ce père qui lui avait enseigné tout ce qu’il savait sur le fait de mépriser autant qu’on le pouvait ces ‘ gens-là’.

    Ouvrant doucement ses yeux bleus, Matt’ regarda alors à travers la fenêtre de la salle. Dehors, un grand ciel bleu se laissait voir, sans la moindre trace d’un quelconque nuage à l’horizon. Qu’est-ce que le jeune Malefoy pouvait adorer ce temps … C’était si beau à ses yeux … Et pourtant, à part Sheila Low, rien ne l’était à ses yeux … En tout cas, toute la colère qui était en lui se renferma un peu plus, avant de laissé paraître un agréable sourire sur les lèvres du blondinet. Ce n’était pas un sourire sadique, mais un sourire de … joie. Bref, Mattéo pensa alors à autres choses, oubliant de penser à autres choses que la colère qu’il avait pour son petit frère. Ses pensées le menèrent alors lorsqu’il était bien plus jeune, ses deux petites sœurs ne devaient même pas être nées d’ailleurs. Samuel et Mattéo se trouvaient dans le parc, derrière le grand manoir des Malefoy, en train de jouer sur des balais-jouet. Drago ne devait pas se trouver à la maison ce jour-là, comme la plupart du temps d’ailleurs. Les deux jeunes gens n’arrêtaient pas de remettre leur cheveux blond, presque blanc, en arrière, à cause du vent qui n’arrêtait pas de souffler si fort … C’était l’une des rares fois où Matt’ s’était aussi bien entendu avec son petit frère, une des rares où il avait ris avec lui … C’était tellement loin tout ça, que Mattéo n’avait même pas l’impression que c’était bien réel … Ca devait être ça d’ailleurs, une simple machination de son esprit … En tout cas, le jeune vert et argent n’eut pas bien le temps d’y repenser, que déjà, la porte s’ouvrait alors, suivis d’un grand fracas. Prêt à envoyer chier la personne qui venait de rentrer bien comme il le fallait, Matt’ tourna alors la tête, mais ne se leva pas. Même allongé, il aurait tout à fait put sortir deux ou trois mots blessants, histoire de les voir déguerpir au plus vite. Seulement voilà, il s’apprêtait à ouvrir la bouche, mais n’en fit rien …

    Les iris du jeune homme avaient maintenant changés au cas pour cas. Etant généralement d’un joli bleu océan, elles étaient maintenant d’un bleu cristal, presque gris. Mattéo lança alors un regard des plus noirs au jeune homme qui venait de rentrer dans la pièce, ne lui adressant absolument pas un quelconque sourire. C’était comme si tout ce qu’il venait de s’imaginer n’avait jamais eu lieu, comme si le simple fait d’apercevoir son jeune frère avait tout changé en lui … Toute la colère qu’il avait gardé en lui pendant ces minutes, allait maintenant être déversé au grand galop, il ne le savait que trop bien ! Le Serpentard ne bougea pas le moindre petit doigt, fixant toujours aussi sévèrement Sam’. L’aîné des deux Malefoy ne comptait pas rompre le silence qui s’était très vite installé entre eux, bien au contraire ! C’était un bon moyen pour tester le blondinet, un excellent moyen même ! Au moins, il prouverait s’il était toujours un Malefoy, auquel cas il lui répondrait alors d’une manière froide et glaciale, ou alors, il ferait comme si de rien n’était, comme s’ils ne s’étaient jamais disputés … Faisant alors mine qu’il ne l’avait pas vu, le vert et argent regarda une nouvelle fois le plafond, sans prendre la peine de faire semblant que son frère n’était pas là … Pour lui, personne ne se trouvait dans la salle abandonnée avec lui, et surtout pas son propre frère, ou devrais-je plutôt dire ce traître à son sang. L’envie démangeait Samuel d’ouvrir la bouche, Matt’ le voyait bien, mais quand allait-i enfin trouver assez de courage pour le faire ? Plus tôt que ce qu’il pensait en tout cas. Car oui, en effet, Sam’ venait de sortir une phrase qui n’avait aucune importance aux yeux du jeune préfet. C’était le ton qui l’intéressait plus que tout. Ce ton si méprisant et cruel.


    " Nous retrouver dans la même pièce, je n'aurais jamais cru que cela arriverait ... "

    Mattéo alors fis comme s’il n’avait rien entendu, comme si personne n’avait ouvert la bouche. D’ailleurs, vous avez entendu quelques choses vous ? Pas le jeune Serpentard en tout cas … ! Cependant, il avait tellement envie de se lever, et de lui mettre un bon coup de point ! Ca le démangeait tellement, qu’il n’en fit rien. Que dirais son père, ou même ses sœurs, s’il frappait le même sang que lui ? Peut-être ne dirait-il rien, mais pas les jumelles … Déjà qu’elle n’avait pas beaucoup d’estime pour lui, alors en plus, s’il venait à attaquer leur frérot préféré … Quel drame, imaginez-vous bien ! Le jeune vert et argent se posait maintenant une question des plus importantes … Que faire à présent ? Le laisser voir qu’il se fichait totalement de lui, et ainsi partirait-il peut-être. Ou bien lui répondre sur le même ton froid qui le quittait que très très rarement ? Un choix bien vite fait pour le jeune Malefoy. Il ne regarda toujours pas Sam’ et se contenta alors d’ouvrir la bouche. Les mots qui sortirent alors de la bouche de Mattéo, étaient tels qu’une flèche empoisonnée, simplement destinée à faire du mal à son pauvre frère. Autant de mal qu’il lui avait fait, six ans auparavant.

    " Ah, c’est donc pour ça que, tout à coup, l’air est devenu moins respirable ?! Je me disais bien aussi, que ça ne pouvait provenir que d’un Bouffondor … "

    Mattéo avait dis cela d’une manière tout à fait naturelle, mais qui n’en restait pas moins que très froide et glaciale. Il n’avait même pas voulu regarder son jeune frère dans les yeux quand il lui avait dit cela, ne l’ayant pas regardé véritablement une seule fois depuis le début de leur ‘ rencontre ‘. Cependant, sans vraiment savoir pourquoi, le jeune préfet n’avait pas envie de voir son petit frère partir en l’insultant. Non, ce qu’il voulait plutôt, c’était lui dire toutes les choses les plus cruelles qu’il avait sur le cœur … Tout ce qu’il n’avait jamais pu lui dire, véritablement. Pour alors ne pas perdre son rôle de ‘ méchant Serpentard ‘, Mattéo se releva d’un bond, et s’asseya alors sur la table. Le regardant toujours aussi sévèrement, il finit enfin par lui sourire, mais d’un sourire de véritable maître du sadisme le plus total … Il ne comptait quand même pas qu’il serait devenu plus sympathique avec le temps j’espère ?! Le regardant alors toujours aussi fixement, mais avec un sourire de véritable vert et argent, Mattéo ne put tout de même pas s’empêcher de regarder son frère, plus en détails. Ils ne se ressemblaient que très peu, maintenant qu’ils avaient tout les deux grandis. Mis à part leur regard, leur cheveux, et peut-être leur tailles qui étaient les mêmes, il fallait bien avouer que Samuel était bien plus séduisant que Mattéo. Encore quelque chose qui le rendait hors de lui … De toute façon, même s’il ne l’avouerait JAMAIS, il savait que son jeune frère avait réussi sur toute la ligne …

    " Alors, comment va le petit traître de la famille ? Ces camarades le traite toujours en petit roi, j’espère ?! Ils ont l’air de tellement t’aimer … Ce dois bien être les seuls d’ailleurs … "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Malefoy
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
Gentil (Fou et Déjanté) prefet || Traître à son Sang
avatar

Féminin Nombre de messages : 252
Age : 25
Emploi/Maison : Gryffondor - Préfet
Âge du perso : 15 ans
Amour : My Mind... Marie
Date d'inscription : 22/04/2008

Plus sur le perso
Surnoms: Sam'
Orientation Sexuel: Biii =)
Caractère: Courageux, Impulsif, Pile Electrique, Lunatique, Ironique (attention aux susceptibles xP) Méchant quand il est déprimé
MessageSujet: Re: Depuis bien longtemps ...   Ven 25 Avr - 21:28

    Avoir un frère qui vous déteste, un frère qui vous méprise. Voilà ce que vivait Samuel. Et chaque jour qui passait, chaque qui le tourmentait, il se demandait pourquoi. Ce mot tournait en boucle dans son esprit: pourquoi ils me haïssent? Pourquoi leur a t-il interdit de me parler? Pourquoi je ne suis pas comme eux? Pourquoi ne laissent il pas mon âme en paix?
    Trop de question qui demeurait malheureusement sans réponse, sans fondement précis d'ailleurs. D'habitude, le garçon aurait été nonchalant, se foutant éperdumment de ce que l'on pouvait bien penser de lui, mais là, il s'agissait de sa famille, de sa chair et de son sang. Ce sang d'ailleurs, que tout le monde disait "pur", était une poisse pour lui, bien qu'un certain honneur s'en dégageait, il ne se sentait pas supérieur à un "sang-mêlé" et encore moins à ceux que détestaient par dessus tout son père: les "sang de bourbe".
    Il n'arrivait pas à s'imaginer que quiconque personne vous interpelle dans la rue, et avant même de vous demander l'heure, vous demande votre ascendance. C'était un peu con comme scène, mais cela représentait grossièrement la façon dont pensait les véritables et aristocratiques grandes familles de sorcier. Il ne fallait pas cherche, ils se sentaient juste supérieur, et se prenaient en quelque sorte pour des petits dieux parmis les vivants, point.

    Génial... Mattéo avait parlé, et pour dire? Une de ces phrases cinglantes et pleine de mépris comme il savait les faire. Il n'était même pas drôle, même pas méchant. Contrairement à ce qu'il devait désirer, le rouge et or ne broncha pas, le fixant toujours de son regard d'argent, et le transperçant ainsi de mille feux invisibles. Il n'osait se rappeler la ''belle époque'' comme il l'appelait... Ces beaux jours, où il y avait presque entre eux une certaine complicité comme savent les faire les frères. C'était bien loin tout cela.
    Mais attention. Le Serpentard reprit la parole...

    « Alors, comment va le petit traître de la famille ? Ces camarades le traite toujours en petit roi, j’espère ?! Ils ont l’air de tellement t’aimer … Ce dois bien être les seuls d’ailleurs … »

    Ces mots atteignirent Sam' en plein coeur. Il avait réussi... Enfin! Il l'avait blessé, et allait peut être maintenant prendre un malin plaisir à l'écraser, comme le font tous les Serpentard quand ils se sentent en position de force. Mais loin de se sentir soumis à ce garçon qui ne considérait plus comme sa famille, il sourit, mais d'une façon inhabituelle. Sur son visage se dessina une expression peu commune au garçon: un mélange de pur sadisme, d'ironie et de méchanceté. En général, il était tout cela séparé, mais jamais tout à la fois, ce n'était jamais arrivé en fait.
    Il ne répondit pas tout de suite à son voisin, laissant le temps faire ce que lui n'arriverait jamais: comprendre Matt'. Il n'y était jamais arrivé, du moins depuis cinq ans maintenant. Sa respiration était régulière et assez lente, comme si il cherchait à garder son calme... Il n'aimait pas s'énerver, même s'il ne réfléchissait pas toujours à deux fois avant de sortir sa baguette et de provoquer quelqu'un. Là, tout était différent. La personne en face de lui était différente. Il n'allait pas lui donner le plaisir de le voir perdre ses moyens et tout de suite s'exciter pour rien.
    Un lourd silence pesait au dessus la tête des deux adolescents, qu'aucun d'entre eux n'allaient apparemment briser. Le soleil d'au dehors baignait la pièce d'une lumière luxuriante et pétillante, et dans ses rayons, on voyait danser les grains de poussière.
    Malgré cette ambiance bonne à une humeur festive, les garçons avaient la même expression sur le visage.

    « Le traître à sa famille salue bien bas le prince des Serpentard, roi des pourfendeurs d'ombre... qui détruisent toute personne n'étant pas en accord avec leurs idées de pouvoir au seigneur des Ténèbres... »

    Son ton sarcastique ne s'était pas évanoui, et était toujours plus présent au fur et à mesure que les minutes passaient. La tension entre les frères s'accentuaient, si ça continuait, ils allaient se sauter à la gorge et s'entretuaient comme ce n'était pas permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://innocent-teenager.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Depuis bien longtemps ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Depuis bien longtemps ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, ...
» Premier repas à la cafétéria depuis bien longtemps... [Stefen et Miyuki]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» Cela fait bien longtemps [PV. Billie]
» Je ne vis plus, je survis depuis trop longtemps + ELIEZER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Intérieur du château :: Le quatrième étage :: Salle de classe vide-
Sauter vers: