AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva McGonagall
Prof. de Métamorphose | Directrice des Gryffondors| Ordre de fumseck
Prof. de Métamorphose | Directrice des Gryffondors| Ordre de fumseck
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 27
Emploi/Maison : Directrice des Gryffondors; Prof de Métamorphose
Âge du perso : 35 ans
Amour : A la recherche de ce bel inconnu
Date d'inscription : 16/03/2008

Plus sur le perso
Surnoms: //
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Sévère mais Juste, Sympathique et Confiante
MessageSujet: Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }   Jeu 20 Mar - 22:17

Alors que tout le château semblait endormi, une jeune et élégante jeune femme se trouvait près d’une des plus grandes fenêtres de la grande salle, au premier étage. Elle semblait assez paisible, mais néanmoins, elle semblait avoir comme un problème. Même si son visage ne laissait apparaître aucune sensation, aucune émotion, ses yeux en disaient long. Cette jeune personne était connue pour ressembler de très près à sa mère, décédée à l’heure actuelle. Elle non plus, ne laissait apparaître aucune émotion à travers son visage, et c’était un don qu’elle aurait transmis à sa petite fille. C’est vrai que ce n’était peut-être pas un réel don pour certains, mais pour d’autres, c’était quelques choses que peu de personnes arrivaient à faire. En tout cas pour la mère de cette jeune femme, c’était vraiment quelques choses qu’elle avait aimé par-dessus tout car de cette façon, peu de personne seulement savaient ce qu’elle pouvait vraiment ressentir. Elle pouvait très bien être des plus énervées, ou même des plus calmes et posée de ce monde, personne à part elle-même ne pouvait savoir ce qu’elle ressentait, pas même un sorcier. Pour sa fille en tout cas, ce n’était pas vraiment un réel don, comme sa mère s’était tant efforcée à lui apprendre pendant plusieurs années. Elle trouvait cela assez dommage même, que personne ne puisse savoir le fond de sa pensée mais étant Professeur, c’était quand même un réel atout. Au moins, ses élèves la respectaient, et à force, elle s’y accommoda très vite. A un tel point, qu’elle devenait encore pire que sa mère par moment. En tout cas, c’était la manière d’enseigner pour les McGonagall.
Bref, si quelqu’un aurait eu le malheur de se trouver près de la jeune femme à ce moment-là, il se serait surement pris un de ses regards noir et glacial de la part d’Eva, comme elle savait bien les faire. Même s’il était assez difficile de ressentir les émotions de la jeune Prof. de métamorphose, il en était tout autrement pour ses regards qu’elle pouvait lancer. Par moment, elle faisait vraiment flippée ! C’était vraiment le cas de le dire ! Elle arrivait même à nous faire hérisser le poil, surtout lorsque vous avez eu le droit à un de ses fameux regards noirs … Mais au fond, c’était une jeune femme comme les autres, sympathique et agréable avec tout le monde. Le seul problème avec elle, c’était qu’il fallait la prendre avec certaines petites pincettes … Cependant, ce n’était vraiment pas le moment de parler du caractère d’Eva McGonagall. Et n’oubliez pas qu’elle est toujours devant l’une des plus grandes fenêtres, le visage toujours aussi impassible.

Dehors, de légères lignes de nuages se laissaient voir, comme si un avion de ces moldus étaient passé par là. Bien entendu, c’était impossible, mais c’était comme tel en attendant. Le soleil commençait à peine à se lever sur la région de Londres, mais déjà, la jeune femme était déjà debout, et mieux, dans la grande salle. Le déjeuner ne serait pas servi avant une bonne heure, mais néanmoins, elle était quand même déjà descendue en bas. Pourquoi ? Tout simplement car elle s’ennuyait un peu dans son grand bureau, et qu’elle n’avait plus rien à faire … Ses cours étant déjà tous préparés depuis la veille au soir, elle n’avait absolument aucun travail en retard, comme toujours d’ailleurs. Elle aurait très bien put rester coucher encore une heure, mais Eva n’était pas vraiment comme ça. Elle aimait bien se coucher dans les environs des minuits – souvent après ses rondes en tant que professeurs – mais elle aimait également se lever avant l’aube, tout comme aujourd’hui. Et puis, quelques choses semblaient toujours la perturber, comme s’il s’était passé quelques choses la nuit dernière … Il n’y avait qu’une personne cependant qui aurait put répondre à cette éventuelle question, et elle se trouvait toujours près de la fenêtre, comme figée sur place. Ses longs cheveux bruns se dégageaient derrière son dos, lui arrivant jusqu’à la taille. Ils étaient lisses et impeccables, comme tous les jours d’ailleurs. Elle se tenait droite, les bras croisés, et avait l’air de réfléchir … A quoi ? Ca … Ben, allez lui demander et si elle vous répond, c’est que vous aurez vraiment de la chance!

Au bout de quelques minutes de pur silence, la jeune Eva daigna enfin tourner un peu la tête. Si une quelconque personne aurait put se trouver près d’elle à ce moment-là, elle aurait tout de suite connu l’une des raisons qui trahissait l’anxiété de la jeune femme. En effet, au même moment où elle avait tourné la tête, une fine blessure s’était alors tout de suite laissé voir. Ce n’était pas quelques choses de très graves apparemment, mais tout de même, ça n’avait pas l’air d’aller bien pour la jeune femme … Sous son œil droit, une coupure qui descendait à peu près jusqu’au milieu de sa joue semblait être très récente, surement pas plus tard que cette nuit. Avec une certaine vue, on aurait put remarquer que quelqu’un avait sans doute essayé de la guérir soi-même, et tout le monde aurait donc put suspecter Eva elle-même. Mais alors si c’était vraiment le cas, pourquoi n’y était-elle pas arrivée ? Avec un tel niveau en métamorphose, en sortilège ou encore en potions, il était presque impossible d’imaginer qu’elle n’avait pas réussi à se guérir toute seule, et pourtant, c’était bel et bien le cas.
Même si la jeune femme était vêtue de sa traditionnelle robe de sorcière, elle semblait tout de même caché quelques choses, au creux de sa main. En réalité, ce n’était pas le " quelques choses " dans sa main, mais c’était plutôt sa main en elle-même ! Elle aussi semblait bien amochée … Mais étaient-ce vraiment les seules blessures que possédait Miss McGonagall ? Et pourquoi toutes ces blessures ? Vous l’auriez surement sut, si Eva n’avait pas entendu un bruit, provenant de la grande porte de la grande salle.

D’un mouvement très vif de la tête, elle se tourna instinctivement avant de se métamorphoser en un joli petit chat couleur crème. Elle ne voulait pas que quelqu’un la voile dans cet état, même si cela allait être le cas dans quelques heures pendant son premier cour. Même si ça ne se voyait pas aux premiers regards, le petit chat avait toujours la marque des blessures d’Eva, au niveau d’une de ses pattes avant, mais également sur son " visage " . Pour ne pas se faire voir de celui ou celle qui venait d’entrer dans la grande salle, Eva se faufila à petits pas sous les grandes tables des différentes maisons, avant de se trouver pratiquement au bout de la table. Là, elle s’arrêta, et observa en silence le nouveau venu.
Il s’agissait d’un de ses élèves, comme elle s’en doutait bien. Celui qui se trouvait à quelques pas de son professeur était en sixième année, et à Serdaigle qui plus est. Même si ce n’était pas la maison de notre belle Eva, elle avait beaucoup d’estime pour ce jeune homme, mais également pour toute sa famille, une famille qu’elle connaissait plus que bien d’ailleurs. Il s’agissait d’un petit blondinet, nommé Nathanaël Lupin. Eva connaissait très bien ses parents, étant donné qu’ils avaient été amis dans le passé avec Minerva, la mère d’Eva. Mais en attendant, il ne fallait pas que le jeune Nath’ l’aperçoive dans cet état et pour ce faire, la jeune femme repartit très vite se réfugier sous la table des Professeurs, en espérant que le jeune Lupin ne l’aperçoive pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël R. Lupin
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
AdmiN serdaigle totalement Fou *prefet en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 26
Emploi/Maison : serdaigle
Âge du perso : 16 ans
Amour : nobody for the moment
Date d'inscription : 08/08/2007

Plus sur le perso
Surnoms: Nat'/ Nati
Orientation Sexuel: bisexuel
Caractère: Fidel et extrèmement inteligent...Dragueur et blagueur lorsqu'il le veut! Un sacré personnage!
MessageSujet: Re: Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }   Jeu 20 Mar - 23:18

    Beaucoup de chose trottait dans la tête du jeune Loup…IL était très inquiet pour la prochaine pleine lune en fait. Elle était dans trois jours et il craignait beaucoup ce qui allait se passer surtout que le maître des potions étant absent, il n’avait pas pu préparer la potion tue loup…Il sera donc dans trois jours une véritable bête, un animal, un monstre assoiffé de chaires et de sangs…Et ça l’effrayait, la dernière fois qu’il avait eut vraiment le loup en lui, sans potion, il avait six ans et il s’en souvenait encore, il avait encore ses propres marques de griffe dans son dos, si bien qu’un jour…Il se souvenait en primaire il avait du se mettre torse nu dans les vestiaires de gymnastique et le professeurs lui avait demandé si c’était son père qui le battait, c’était un véritable carnage…Nathanaël soupira…IL était environ trois heure du matin et il était au fond de son lit dans sa couette, bien au chaud. Il serrait sa peluche loup contre lui et tenait dans sa main sa petit peluche chien…Il se tournait encore et encore, s’imaginait dans le saule cogneur en pleine transformation, il avait déjà mal d’avance...D’ailleurs en parlant de douleur…Son corps commençait déjà à se courbaturer, il sentait ses os devenir déjà raides et sa peau picotait, signe que le début des poils allaient apparaître, heureusement que le caractère ne venait vraiment que lors de la pleine lune, imaginez le sautant sur un élève pour le mordre…Non vraiment en fait nathanaël préférerait même pas y penser. Il soupira et finit par se lever.

    Il n’arrivait pas à trouver le sommeil et il n’y arriverait pas cette nuit de tout façon alors à quoi bien s’entêter à faire quelque chose de pas possible…Il se redressa dans son lit et se frotte les yeux…Sa couette tomba laissant dévoilé son torse nu…Il avait froid il fallait dire que le dortoir des garçons n’était pas vraiment bien chauffé. Il se pencha alors par dessous le lit et attrapa un t-shert à manche courte. Un assez large et bleu, c’était un t-shert qu’il avait mis cette semaine et qui traînait là comme ça par terre, il l’enfila de façon à ne plus avoir froid….Ce n’était peut être pas hygiénique mais c’était mieux cela que de geler sur place…IL s’assit alors de travers sur le lit et attrapa une paire de chaussettes qu’il enfila rapidement et délicatement. Il n’avait pas l’intention de réveiller ses camarades surtout qu’il n’était que…Il jeta un œil au réveil et bien le temps avait passé une heure depuis qu’il tournicotait en rond, il était déjà quatre heure…Il se releva alors complètement et quitta le dortoir sur la pointe des pieds. Il ferma délicatement la porte et descendit dans la salle commune. Une fois en bas, il faisait toujours tout noir et surtout froid mais il n’y avait personne aussi, Nathanaël allait encore être seul…Il se jeta alors dans le canapé en soupirant et attrapa la bouteille de jus de citrouille qui trônait sur la table…c’était la bouteille publique, beaucoup de serdaigle buvait dans la réserve de jus de citrouille qu’ils avaient…nathanaël ouvrit le bouchon et bu plusieurs gorgées avant de reposer négligemment sur la table…Il s’étendit alors à se décida à bouger…Il remonta sur la pointe des pieds et entra dans son dortoir à nouveau…Il attrapa discrètement ses affaires et se dirigea vers la salle de bain…Il se déshabilla rapidement et fit couler l’eau avant de rentrer de dans…L’eau chaude coulait sur son corps endoloris et lui faisait un bien fou, il resta un long moment sous l’eau et se décida à se laver. Il attrapa la bouteille de savon en vida une petit quantité dans sa main et commença à se frotter par tout, une fois prof, il se rinça et sortit. Il s’essuya en finalement s’habilla rapidement. Il enfila un jean assez large plein de trou avec par-dessus un t-shert bleu large aussi et finalement un pull blanc avec marqué « skate » en grand ! Un vrai basketteur moldu. Il essaya de se coiffer sans succès alors il sortit finalement enfin de la salle de bain.

    Il redescendit dans la salle commune et se décida à sortir en entendant son ventre gargouiller…Il avait faim, il sourit intérieurement et sortit alors enfin, il marcha tranquillement vers la grande salle, descendant les marches une à une…IL ne pensait même pas à son stress de ce mâtin enfin si un peu beaucoup même mais il essayait de tout faire pour ne pas y penser…
    Nathanaël arriva enfin en bas. Il soupira et entra dans la grande salle, elle était vide, vers cinq heure et demis du matin pas étonnant…Les assiettes et les plats étaient déjà mis alors nat’ se dirigea vers la table de serdaigle lorsqu’il vit une ombre passé…Une ombre qu’il connaissait bien maintenant : c’était une magnifique chatte couleur beige claire. Il sourit en voyant le petit animal courir sous une table, il s’approcha alors et dit d’une voix amusée :

    -Bonjours, Professeur Mc Gonagall !

_________________

No where to run, no dream to have in this world

kit by me


By mon couz' Ethan Lup's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-life.top-forum.net
Eva McGonagall
Prof. de Métamorphose | Directrice des Gryffondors| Ordre de fumseck
Prof. de Métamorphose | Directrice des Gryffondors| Ordre de fumseck
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 27
Emploi/Maison : Directrice des Gryffondors; Prof de Métamorphose
Âge du perso : 35 ans
Amour : A la recherche de ce bel inconnu
Date d'inscription : 16/03/2008

Plus sur le perso
Surnoms: //
Orientation Sexuel: Hétéro
Caractère: Sévère mais Juste, Sympathique et Confiante
MessageSujet: Re: Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }   Dim 30 Mar - 11:27

Si le jeune homme présent dans la grande salle du château avait une bonne vue, il aurait très bien put déceler les petits yeux perçants de son professeur de métamorphose. Plus les pas du jeune Serdaigle avançaient, plus la petite chatte aux couleurs crème et beige reculait près de sa chaise, habituellement occupé par le corps d’une femme, et non celle d’une chatte. Eva, n’avait pas bien l’habitude de se métamorphoser à tout bout de champ en chat, mais quand il était nécessaire, comme maintenant, elle n’hésitait pas une seule seconde. Mais le meilleur, c’était sans doute lors de ses rondes en tant que membre du corps enseignant du collège. Il lui était déjà arrivé plus d’une fois de se transformer en chat pour tourner dans les couloirs …
En temps normal, les élèves enfreignant le règlement ont plutôt tendance à regarder d’abord droit devant eux, et à leur hauteur surtout. Alors je ne vous explique même pas quand ils entendent d’un seul coup un petit grognement qui fait froid dans le dos ! Plus d’une fois, la jeune McGonagall en avait tellement ris, qu’elle n’arrivait même plus à en être sévère avec eux ! Non mais il fallait bien l’avouer, elle avait beau être assez froide de temps en temps Eva, elle aimait bien aussi se détendre un peu et profiter de la vie au maximum … Etant une femme assez intelligente, elle sait pertinemment bien que la vie n’est pas faite pour être perpétuellement du bon ou du mauvais côté … Alors quand elle peut rire une fois ou non, elle ne va quand même pas louper une telle occasion !

Beaucoup de ses élèves la considère comme une Prof. assez sévère sur les bords, ne souriant pratiquement presque jamais. C’est vrai que c’est le cas, mais combien savent réellement pourquoi agit-elle comme ça ? Peut-être parce qu’ayant vécue depuis sa naissance dans ce château, il lui ai arrivé plus d’une fois de se retrouver en cours de métamorphose, dans le bureau de sa mère. D’ailleurs, il lui ai également arrivé de se retrouver en cours avec des élèves de six ou septième année, alors qu’elle n’avait même pas dix ans elle-même … Mais cela bien sur, sa mère ne l’a jamais sut. De toute façon, elle n’avait jamais le droit de sortir la journée, ou alors que très peu alors …
Bref, ce n’est pas tellement le moment de parler de l’enfance de la jeune femme, surtout que maintenant, il lui était très difficile de ne pas remarquer le sourire qui s’affichait sur le visage du jeune Lupin junior. Eva en était sure, il l’avait démasqué. Mais en même temps, c’est vrai qu’elle n’avait pas choisi la meilleure des solutions pour se cacher de son élève … Il faisait à peine jour dans la grande salle, et pourtant, elle s’était tout de même transformer en chat d’une couleur très claire, comme dans son habitude … ! Pas très maline ce matin la miss Eva !

Pour ne pas se cogner la tête en se retransformant en femme, elle avança de quelques pas avec ses petites pattes de félins, avant de s’arrêter à quelques mètres du jeune Nathanaël. Là, il ne lui fallut ensuite que très peu de temps pour se retransformer, sa cape de sorcière sur son dos, ses longs cheveux bruns lui descendant dans le dos. En temps normal, elle ne les laissait que très rarement détaché, et surtout pendant ses cours. Certes, ce n’était pas un chignon qu’elle se faisait, tout comme sa mère lorsqu’elle était encore de ce monde, mais généralement, une simple queue de cheval lui suffit amplement. Comme on aurait put s’en douter, elle ne lui souria d’abord pas. Ce n’était pas du tout parce qu’elle n’aimait pas sourire, mais elle avait plutôt pour habitude de na jamais dévoiler ses sentiments, et encore moins à travers de quelconque formes sur son fin visage. Mais à vrai dire, ce n’était pas pour cette raison qu’elle ne voulait pas lui sourire. Eva ne voulait pas tirer les muscles de sa mâchoires, au risque de se faire encore plus mal à la joue.
Cachant également ses deux mains dans les manches de sa robe de sorcière, le jeune préfet n’aurait alors eu l’idée que de voir sa blessure sur la joue, et voilà tout.
Mais en attendant, autant penser qu’il ne remarquerait rien. Il lui répondit alors d’une manière très insolite, ni méchamment, ni gentiment, mais comme d’habitude.

" Eh bien, bonjour Monsieur Lupin ! Vous êtes bien matinal aujourd’hui ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un prof, un élève, une discution ? { Nathanaël L. }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi entre prof & élève [feat Yumiko]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Next of Hogwarts...Tout recommence :: Intérieur du château :: Le rez de chaussée :: Grande salle-
Sauter vers: